Bienne City

Vous savez ce qui a changé ces dernières années ? Ce qui n’existait pas, ou si peu dans ma jeunesse ? C’est que maintenant, on s’exprime. Je me souviens des débuts sur Facebook.. où la simple « demande d’amitié » me semblaitsi complexe- Mais on a vite dépassé ça. Jusqu’à l’excès. il faut le dire. Mais le point positif, c’est qu’on s’exprime. ENFIN! C’est pas trop tôt. On ose dire , ou plutôt écrire tout haut ce

Lire davantage »

Touche pas à mon ARBRE !!!!!!!!!!

Les biennois et les arbres, c’est comme une histoire d’amour. On a chacun le sien, son préféré. On les connait comme de vieux amis fidèles. On les aime. D’un affection typiquement biennoise, que je n’ai besoin d’expliquer qu’à ceux quine vivent pas à Bienne. Au printemps, quand ils fleurissent, c’est toute la ville qui semble renaître. Ils sentent bon, ils sont beau, chacun à sa façon. On les connait souvent depuis notre enfance. Sur le

Lire davantage »

La Nature vaincra

Plus de 400 arbres et autant de familles sacrifiées pour laisser passer une putain d’autoroute. Pour un projet qui, en fin de compte ne concerne pas tout le monde. Quelque chose qui n’est ni désiré ni désirable. Une saleté d’autoroute qui ne tardera pas à être dépassée et inutile. Mais voyons, soyons logique. L’être humain, les progrès de la science ne se dirigent pas sur, ou sous la terre, mais bien dans l’air. Alors, cette

Lire davantage »

Vas-y Ueli…

Hors donc, comme disait le regretté Jack Rollan, dans sa chronique  « Biel-Bienne », voilà que notre ville installe une oeuvre d’art sur la place Walser. Un truc entre la cloche tibétaine géante et le téton cosmique. Une vraie oeuvre, d’un vrai artiste, talenteux et reconnu, le designer Ueli Berger. Connu ? Si, si.. vous avez tous en mémoire une de ses oeuvres la plus célèbre et copiée : Le gant de boxe géant-fauteuil. Ou la lampe

Lire davantage »

Auto-crucifiée

Nous qui essayons d’évoluer passons fatalement par ce stade… On culpabilise. Pour tout. Pour rien. On perd un temps et une énergie folle dans cette activité… somme toute plutôt inutile. Pendant que l’on culpabilise.. on avance pas. Rien ne se passe d’autre non plus. Mis à part peut-être que la tête que l’on fait dans ce moment peut faire croire aux autres qu’on a un problème avec eux. Parce que les gens ont tendance, moi

Lire davantage »

Le sang du Göeland

Quai du bas, fin d’après-midi. Je reviens de l’Ecole de la journée continue à la Plaenke.   Avec ma petite -fille, sur ma trotinette. Quand soudain, surgit de nulle part, comme dans la chanson.. surgit un oiseau blanc. Un goéland leucophée à tête blanche. On les voit de plus en plus au bord  du lac, et même dans nos villes. Pourtant ce sont des oiseaux marins. Ils ont commencé à s’installer chez nous, il y

Lire davantage »

Ma belle Bienne en été

Quand je traverse la ville sur ma trotinette,, je passe presque toujours par les mêmes endroits. Quai du bas, je longe la rivière jusqu’à la place Centrale. Il n’y a qu’à suivre le trottoir, et, mis à part quelques promeneurs avec leurs chiens, on y voit pas grand monde. côté Cinéma Rex. Exception faites, sur les bancs qui longent la grosse barrière de fer forgé, décorée tout les 10 mètres par les armoiries de la

Lire davantage »

Perse et vert

Les mots.. ils disent ce qu’ils veulent.. Moi aussi, d’ailleurs. Je regarde le film sur la vie de Patrick Dills. Je me souviens bien de cette affaire, de ses rebondissement. C’est tellement vrai qu’il avait l’air coupable. Avec sa moustache, ses lunettes. C’est une histoire terrible- Le pire d’un drame humain et de ses erreurs, concentré. Une tragédie moderne. Pauvre familles brisées. flics incompétents, médecin négligent… juge, avocat, journaliste.. Détenus violents…Tueur en série … ^tellement

Lire davantage »

Prise de conscience renforcée

Faisons un exercice très simple : Sur le même ton tranquille . dites : +) Il est très important d’arriver à l’heure juste, c’est la condition pour que ça se passe bien Ensuite, exactement avec le même ton, dites : 2) Il est très important de se donner le temps nécessaire pour éviter le stress, c’est la condition pour que ça se passe bien. Aujourd’hui ,j’avais un rendez-vous important. Et pour moi, il était nécessaire

Lire davantage »

On the Road again Woman…

je me remets en selle, mon chargeur  fonctionne bien. Chez Photovision, ils m’en ont commandé un . Nikon-compatible. A moitié prix. Je devrais aller bien. Ce qui m’use, c’est cette spirale de haine qui revient sans cesse. Ce que je construis , détruit, par mégarde ou volontairement. A coup de pieds. Comme le petit banc sur ma terrasse que j’aimais bien. Qui git lamentablement à terre, irrécupérable. Pourquoi tant de haine  envers des objets innocents

Lire davantage »

Au pays des merveilles

C’est le bord du lac en photo après 10 jours sans un click. C’est le doudou de ma petite fille qu’on retrouve intact dans la nuit après une grande promenade. C’est la douce chaleur qui se repends ENFIN sur nos peaux  froides de reptiles urbains. C’est la nuit qui tombe plus tard. C’est l’orage qui se fait attendre. C’est la pluie , le beau temps..  tout à la fois. C’est dire « bonjour » aux gens que

Lire davantage »

Déclaration d’Amour

Comme il faisait beau et chaud , aujourd’hui- La ville se réchauffe, les coeurs et les âmes aussi. Sans qu’on s’en rende compte. Après une journée.. relativement éprouvante, Je décide d’aller voir ma mère qui habite de l’autre côté de la ville, près de la Gurzelen. On parle bien,  personne ne m’attends à la maison. rien à faire de spécial. Alors, pour une fois, au lieu de filer comme un flèche sur ma trotinette, je

Lire davantage »

Gitane bleue sans filtre

Comme c’était cool d’avoir les copines avec moi cet après-midi. Je les aimes , mes copines. Elles sont tellement différentes, Mais elles ont un point commun : je les trouve belles. chacune dans son genre. Doris, quand elle sourit et discute avec les autres. Mel, quand elle détache ses cheveux. Maud quand elle chatouille les petites filles. Elles sont partie, et j’ai plus dans mon frigo qu’a leur arrivée. Elles sont comme ça , mes

Lire davantage »

Lettre à Emma

Chère Emma, Nous ne nous connaissons pas, dans la vraie vie. Tout ce que je sais de toi tiens en quelques mots : tu vis dans ce lointain continent . l’Amérique du Nord. Au Canada, dont le Québec est la seule province qui a pour langue officielle le français. Un français excellent que tu maîtrise parfaitement, sans jamais de faute, ni d’orthographe, ni de grammaire… ce qui est bien agréable à lire. C’est au hasard

Lire davantage »

Lettre à Nathalie

Ma chère Nathalie, On ne se connait pas beaucoup. Quelques heures passées ensemble. Avec ta maman et ton futur enfant, bien au chaud dans ton ventre. J’ai ressenti tout de suite de la tendresse pour vous. Que tu me lises, me touche, et que tu t’y retrouves  me trouble. J’aurais préféré que tu ne connaisses pas le pays dont je parle… un pays nommé Souffrance. Mais voilà, en y pensant plus loin, je me demande

Lire davantage »

Axe ouest : Comment faire opposition

Voilà, il est temps et possible d’agir contre ce projet qui vise à détruire des maisons, des arbres, tout un quartier de Bienne. Des centaines de personnes délogées, dont la plupart ne savent ou aller. Mais ça.. on s’en fiche ! Apparemment ,le fait que cette saleté d’autoroute détruira ma maison, mon environnement , n’est pas une raison valable… Mais il y en a d’autres, que je peux évoquer. Et pour ça ,le meilleur moyen

Lire davantage »

Le cran de sureté

Allez, on se motive. Du courage ? Mais j’en ai à revendre. Je fais des stocks , à la cave. J’en ai sous toutes les formes. En litre, en briques.. en ce que vous voulez. J’en ai tellement que  j’aimerais bien en revendre, si ça intéresse quelqu’un ? Je fais un prix… Je pense ouvrir un magasin…  ,au lieu de M comme Migros, ça serait C comme Courage. Courage en chips. Smoothie au Courage. Glace

Lire davantage »

People are strange

Comme dans la chanson des Doors, que j’aimais tellement quand j’étais plus jeune.. que j’aime toujours d’ailleurs, je me dis que les gens sont étranges. Est-ce que ce que je fais a un sens ? Est-ce que  ce que j’écris sert à quelque chose ? Quand je vois les commentaires, je me dit que oui. Ceux qui se trouvent sur Facebook, parce que, curieusement les gens préfèrent commenter là plutôt qu’ici. Mais ça m’a fait

Lire davantage »

Sauver ma vie

Depuis quelques jours, je suis dans un drôle d’état. Le suicide de Yaël… à fait plus que me marquer. Au-delà de la perte d’un être exceptionnel, ça m’a renvoyé à mon propre rapport avec la mort. Parce que j’ai l’impression que nous avions ça en commun : la mort ne nous attire pas, mais elle ne nous fait pas peur. Elle est le vrai repos de la guerrière. Quand les batailles incessantes m’épuisent, je me

Lire davantage »

La Mine d’Or

Les gens que je connais, leurs histoires, la ville ou je vis, est une mine d’or pour quelqu’un comme moi qui aime écrire . J’aimerais écrire un livre, mais mon problème, n’est pas le manque de sujet, mais la surabondance… J’aime tellement quand on me lit. Quand on est touché parce que j’écris. Et puis, il y a mes photos aussi. Je suis un peu en manque de photos, depuis que j’ai perdu mon chargeur.

Lire davantage »

Yaël 2 Suite

Je reste choquée. ca ne passe pas. J’ai peur de comprendre ce qui c’est passé. La goutte d’eau qui  fait déborder le vase. L’épreuve de trop. Et moi, qui connais si bien ce système.. comment ça se fait que je sois toujours là ? Est-ce qu’à la prochaine, je ne vais pas faire pareil ? J’avoue que j’y pense souvent. et que lorsque ça va jusque là, seule la peur de me louper et de

Lire davantage »

Yaël

Oh Yaël, mais c’est pas vrai ? Tu faisais partie de ces gens avec qui ça colle, tout de suite. De ceux qui n’ont pas peur de te prendre dans les bras et de serrer fort. De ceux qui se comprennent sans parler. On ne s’est pas vue souvent, mais chaque fois, on était en connexion instantanée. On avait des projets. Je voulais te mettre , les pieds dans l’eau des grandes écluses et tu

Lire davantage »

Quelqu’un de bien à Bienne

Etre ou pas.. quelqu’un de bien … et qu’est-ce que c’est, déjà, quelqu’un de bien ? Tout ce que je sais ce matin, après une belle nuit blanche, c’est que … j’allais dire :  » je n’en sais rien. » Mais ça serait un peu facile, vous ne trouvez pas ? -Hein ? c’est quoi ? vous pouvez répéter la question? C’est clair, le matin au réveil, comme ça ,les grandes questions existentialistes ont du mal

Lire davantage »

Qui nous sommes …

J’ai l’intime conviction que nous sommes tous liés. Le fait que nous cherchions en plus à nous iner-connecter au moyen de la technologie va dans ce sens. Jadis, on le faisait au moyen du commerce. Puis, les moyens de locomation ont évolués facilitant les échanges. Maintenant, on a même plus besoin de bouger de chez soi puisque le monde vient à nous. Alors, je sais, il y en a encore qui se sente très seule,

Lire davantage »

Capacité hors-normes…

Je reste la bouche ouverte, de longue seconde.. je ne sais pas quoi dire. Pour bien comprendre, il faut tout les détails. Ca à l’air tout bête, , si on y réfléchi pas, on pourrait même ne pas se rendre compte à quel point c’est étonnant. Ca pourrait presque passer pour un coïncidence, mais venant de sa part, je sais que ça n’en est pas une. L’énigme à l’air simple, en apparence des suites de

Lire davantage »

Chroniques biennoises : Anna-Lucia

Ce n’est pas son vrai nom , mais peut-être que vous la reconnaîtrez , si vous êtes de Bienne, je ne la connais pas vraiment non plus, mais j’aimerais raconter un peu de son histoire. Parce que c’est une biennoise et qu’elle a de l’importance. Elle était belle Anna-Lucia. Je la voyais, adolescente, avec un brin de jalousie ;ses longs cheveux noirs , bouclés. Toujours en mouvement, toujours révoltée, Plus que ça, elle avait l’air

Lire davantage »

Coeur sensible à Bienne

Cette plongée d’en mon enfance m’a reconnectée à mes souvenirs. Je l’ai remarqué tout de suite, sur la photo, mon air un peu renfrogné ne vient pas que du soleil qui m’éblouissait. Non. Dès que j’ai su penser par-moi-même, ce qui est arrivé plutôt rapidement. J’ai pris conscience d’une chose ; la plupart des adultes étaient des cons. A différents degrés, de différentes façons, naus irrlmédiablement des cons. Des gros cons, des grands cons ou

Lire davantage »

Enfance biennoise

Les petits biennois  de ma génération  connaissaient tous la Pierre aux Sarrasins, les gorges du Taubenloch, le téléski des prés d’Orvin. Le Pavillon. Le Pony Ranch ,le cirque Knie… La grosse grenouille devant la piscine de Nidau. J’imaginais ces fameux Sarrasins apporter, je ne sais pas comment leur immense pierre au milieu de la forêt… Grimper dessus, arriver jusqu’au sommet faisait partie d’une sorte de rite initiatique tacite. Poussés les uns par les autres, on

Lire davantage »

To be or not to Bienne

Le biennois, à du respect… oui je le crois vraiment. Le respect est une valeur typiquement biennoise. Vous voulez des exemples ? Nous avons notre délinquance, comme partout, aussi, mais une délinquance respectueuse. Dans le sens qu’elle ne s’attaque pas à n’importe quoi. Dans le sens qu’elle s’auto-régule. Les braillards sont mal-vus. Il n’est pas rare que les policiers soient poliment salués par ceux qu’ils ont arrêté. La violence , la vraie, est plutôt rare

Lire davantage »

Liens amis

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.