Et nos rêves ?

Hein ? Ils en sont où nos rêves ?
Est-ce qu’on va mourir sans les avoir réalisé?
Parce qu’il serait trop tard ?
Parce que notre vie file si vite, qu’on ne la voit pas passer.
Mais non.
On a toujours le temps.
Ce qui n’a pas pu arriver hier , viendra demain.
Parce que hier, on n’était pas prêt.
Parce que ce n’était pas encore le bon moment.
On aura tout ce qu’on voulait, si on le voulait vraiment.
Moi, je sais ce que je veux.
Tellement que ça me fait peur, un peu.
Ca m’a toujours fait peur.
Je sais ce que ça signifie, que mes rêves se réalisent.
Je sais maintenant que ça ne sert à rien de vouloir brusquer les choses.
Tout ce qu’on fait fait nous amène vers nos rêves.
Tout.
Absolument tout.
Chaque pensée, chaque geste, chaque acte manqué ou réussi, nous entraîne irrémédiablement vers nos rêves.
Parce que la vie est comme ça.
On a ce qu’on voulait, plus encore…
on a aussi ce qu’on ne voulait pas, c’est sûr.
Sinon, ça serait trop facile.
On a ce qu’on est capable de supporter.
Certain peuvent supporter beaucoup.
D’autres moins.
Ca fait l’équilibre.
Je me dis que je devrais faire plus, que je devrais faire mieux, avant d’être totalement démantibulée…
Mais 51 ans.. ce n’est pas si vieux…
« Aide-toi le ciel t’aidera ».. d’accord, mais dans la bonne mesure.
Parfois, il faut aussi se reposer.
Prendre soin de soi, et de ceux, plus petits , qui sont à côté…
J’ai tellement à faire que mes journées et mes nuits n’y suffisent pas.
Plus on fait, plus on est capable.
Alors, je garde espoir.
Tout est tellement relatif.
J’ai toujours l’impression de ne pas en faire assez.
Et en même temps, l’impression que j’en fait trop…
Ben oui, c’est tout à-fait possible.
Deux impressions contradictoires, opposées, mais bien réelles.
Il doit y avoir un juste milieu.
Je vais y réfléchir…
avant de dormir

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire