Mort d’un frigo à Bienne

Il était beau, il était rouge, c’était le frigo de mes rèves.. j’avais eu la chance de l’avoir, pour pas si cher.. et maintenant, il n’est plus…

Le lait est tiède, le beurre fonds.. les surgelés pareils… mais comment faisait-on, avant ?

Il ne fait pas assez froid pour mettre les aliments sur la fenêtre…

Ni au-dessous dans l’armoire pourtant prévue à cet effet dans cette vieille maison biennoise.

Je n’ai plus de frigo.. mon beau pommeau de douche est cassé, ma médicine-balle aussi…

Bien sur, ce n’est la faute de personne.

Ou alors, c’est un sadique qui frapperait  la nuit et endommagerait uniquement  mes affaires qui a encore frappé…

Un sadique sans odeur, que le chien ne repèrerait pas.

Bien sur je plaisante… je dis ça pour ceux que ça intéresse, ma vie…

Je ne suis pas fâchée, juste résignée.

Il était une fois un beau frigo, rouge…d’occasion.

Mais tout beau…

Une semaine plus tard la porte du congèl était cassée…

Il aura quand même tenu jusqu’ici.

Paix à son âme de frigo.. et espérons qu’on trouve vite une solution.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire