les yeux grands ouverts

Avec mon programme Photoshop, je peux retrouver des détails que la nuit m’empêche

Etde voir.

C’est à dire qu’au moment où je prends la photo, je n’ai aucune idée de ce que 4a va donner.

Mais je la prends quand même.

Parce que je sais qu’il y a des arbres, des détails intéressants, qui vont ressortir au moment ou je traiterai la photo.

Dans la vie, c’est pareil.

Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas les choses, qu’elles ne sont pas là.

C’est difficile d’avoir toujours tout en tête.

Sur une même ligne d’importance.

On ne peut pas tout simplement, il faut faire des choix…

En plus de ça, on est humain.

Même si on a de plus en plus la faculté de penser comme un ordinateur.

Parfois, j’essaie de restaurer une session de pensée…

Enfin bref, j’aimerais revenir  à des choses positives.

C’est ce que je vous souhaite, pour bien commencer la semaine

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire