Bienne

Dire que ma ville est une ville bien tranquille serait mal la connaître

Bienne, est la ville la plus incroyable qui soit.
Ici tout est possible.
Tout est inversé.
Tout change tout le temps.
Avec une justice des hommes et des Dieux incompréhensible dans le reste du monde.

Dans cette ville, nous sommes tous plus ou moins des étrangers.

Enfants de la deuxième génération, de la troisième maintenant.

Voyageurs ou réfugiés, nés ici ou adoptés.

Mélange de tout ça.

Nos enfants vont à l’école ensembles, ils viennent de tout les horizons.

De toutes les cultures, de toutes les couleurs.

117 nationalités.

C’est ce qui fait notre richesse , notre multiculturalité.

On parle tous plus ou moins plusieurs langues.

Nos journaux, le nom de nos rues, même celui de la ville est en deux langues.

C’est particulier.

C’est Bienne.

Le sable du désert vole depuis le Sahara jusqu’aux capots de nos voitures.

Tout le monde connaît tout le monde.

Même si c’est une ville.

Rien ni personne ne devrait pouvoir nous diviser.

Remettre en question nos liens.

D’ailleurs habituellement c’est ce qu’on fait.

Qu’on se comprenne ou pas on se soutient.

Personne n’est parfait, c’est un fait.

Et tout arrive ici, le pire aussi.

Mais une fois l’orage passé, quand le soleil se remets à briller ,

on se retrouve au bord de notre lac, qui est si beau

C’est pour ces raisons et d’autres encore que j’adore ma ville.
Elle existe vraiment.
Venez voir, vous ne serez pas déçu.
Le seul risque étant que vous y restiez pour toujours.

Laisser un commentaire

Copyright 2019 © Catherine Bergeon - Bienne
%d blogueurs aiment cette page :