Un nouveau monde

Je ne sais pas qui est cette femme.

Je ne sais pas où elle va.

D’ailleurs, comme j’ai retourné la photo, cet endroit n’existe pas.

Il suffit de pas grand chose.

Pour tout changer.

Cliquer sur le bon bouton.

La bonne touche, plutôt.

Je ne sais pas ce que nous réserve 2018.

J’ai de l’espoir.

J’ai l’impression que j’ai ma place.

Comme faiseuse d’image.

Comme raconteuse d’histoire.

J’ai l’impression que je vais devoir travailler plus que jamais.

Mais j’aime ça, travailler.

Tant que c’est dans un domaine qui me plaît.

Je dois continuer d’assumer mes responsabilité.

Faire attention à ma pire ennemie…

Moi.

J’ai eu un exemple de ce dont je suis capable,

quand je n’y fais pas attention.

Ca m’a mis dans un stress extrême.

Enfin, je m’y suis mise toute seule…

Bref, je sais qu’on ne se refait pas

.Donc, je fais ce que je peux

et si je fais mal,

alors, je fais ce que je peux.

Encore,

pour me rattraper.

Je vais trier, et trier encore.

Ne pas m’encombrer de

ce et de ceux qui m’encombrent.

Aller de l’avant.

M’occuper de mes animaux.

Chaque jour, je peigne la petite Lilou.

c’était la plus frêle.

Mais depuis que je fais ça,

au début, elle n’aimait pas trop,

maintenant, on dirait qu’elle attends ce moment.

Et son poil qui était fin

est devenu aussi fort que celui de ses soeurs.

Elle a pris du poids.

Les animaux comme les plantes se renforcent

quand on leur donne de l’attention.

Mes chats, mon chien sont aussi ma famille.

Enfin bref, 2018 arrive.

J’ai assez  à faire pour occuper toute l’année.

Mon énergie revient.

Moi, ma famille, mes amis, mes animaux, mes plantes ,mon travail.

Voilà ma vie et elle me va.

Comme une vie.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire