Un été particulier

Le lac a un peu baissé.
Et voilà qu’il repleut.
Mais c’est quoi ce drôle d’été ?
Pas de piscine, pas de place, pas de rivière ?
Je n’y avais pas pensé, mais la montée des eaux engendre la pollution.
C’est logique , l’eau est allée se mélanger avec ce qui ce trouvait sur son passage,
et du coup, des bactéries sont nées.
Apparement, ça ne dérange pas les poissons.
Je n’en ai jamais vu autant, ce qui en quelques sortes est bon signe.
Si l’eau était extrêmement polluée, les poissons ne survivraient pas, non ?
Je profite du mauvais temps pour faire un peu de tric.
Le soleil semble revenu cet après-midi.
J’irai put-être jouer au badmington avec ma petite fille dans le jardin du château.
Je n’ai pas pris de vacances depuis des années.
Je m’accorde quelques jours.
Je récupère de ma gastro, et je refais le plein d’énergie..
Et je continue mes grands nettoyages d’été

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire