Tout mon monde

Je fais de la photo, mais pas que, je peins aussi, et je fais des colliers.

Mais pas que, j’ai une espèce de boulimie créatrice qui s’attaque à tout les domaines possible.

J’aime l’objet unique, l’objet spécial, qui fait plaisir à faire et qui reste, parce qu’il  demandé tant d’énergie .. que cette énergie reste accumulée dans l’objet.

Un objet qui fait du bien.

Voilà ce que je veux faire.

J’ai des idées de miroirs, de robes, de lampes.

Je ne veux pas faire du design.

Je veux faire des objets uniques.

Pas de l’artisanat, des oeuvres d’arts.

Quand ma fille était encore à l’école, je m’en souviens bien, comme j’étais fauchée à cette époque là.

Il fallait faire des pâtisseries pour le stand de l’école.

Et même ça devenait difficile.

J’avais fait des pains aux chocolats.

Qui sont partis… comme des ptis pains.

Mais c’est pas tout.

Avec des vieux colliers démontés, j’avais fabriqué de nouveaux colliers.

J’avais un peu honte, de ces humbles choses recyclées.

Je ne savais pas du tout comment ce serait accueilli.

Je les ai amené quand même.

A ma grande surprise quelques minutes ont suffit.

Les gens se sont jeté dessus.

Tout à été vendu.

Mais surtout ça me fait du bien de faire ça.

J’avais pris pour habitude d’en offrir à mes amies et rien ne me faisait plus plaisir que de voir qu’elles les portaient.

Je n’en reviens toujours pas aujourd’hui. Je crois que c’est mon problème principal.

C’est comme mes cartes de voeux.

Quelle folie de faire des cartes à l’époque d’internet.

Et pourtant, quel succès, que de compliments !

Il faudrait que je me mette une fois pour toute dans la tête que ce que je fais à de la valeur.

Même si avant tout ,je le fait par besoin de m’exprimer…

Même si… je crois que je devrais me mettre aussi dans la tête qu’il n’y a pas que ce que je fais, qui a de la valeur…

Moi aussi.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire