S’accroche

Garder le sens de l’humour ,quand il fait froid,

je ne sais pas pourquoi.. mais ça le fait pas.

J’essaie, je vous jure que j’essaie.

Il faut bien , au moins ça.. à condition que ça fasse rire tout le monde.

X ième jour sans chauffage.

Il fait si froid que je dois mettre le chauffage éléctrique et mes dernière buches.

Ca coute un fric fou.

Mais bon, depuis que j’ai vu Temps présent sur la situation en Chine, il ne faut plus qu’on me dise que le Corona est une simple grippe.

Ils sont fous ces chinois!

Je me sens très sensible..

Mais je me soigne.

Passage chez Steve pour me remettre le dos en place.

Un massage quand il est bien fait, et c’est le cas, déclenche en plus des émotions , après coup.

Je vais un peu sur mon fil d’actu FB , mais ça me rends encore plus triste,de voir comme les hommes peuvent maltraiter les animaux.

C’est insupportable.

Et dans ma vie, il y a Mamie Jeannette que j’aime tant qui va nous quitter bientôt, à cause de cette salauprie de cancer qui l’a envahie,sans demander la permission.

Mais elle garde le moral, ou du moins elle fait bien semblant.

Par contre, son courage est bien vrai.

Mais merde ! Désolée, ça me révolte tout ça…

J’essaie toujours de voir le bien, mais parfois, je regarde autour de moi et je dois vraiment le chercher…

Heureusement que j’ai une famille et des amis.

Ca me console.

Je ne sais pas pourquoi les êtres humains s’acharnent à se faire tant de mal…

Et quand il n’en font pas ,c’est la vie qui s’en mêle avec beaucoup d’imagination.

Je dois aller me coucher.

Je ne suis pas la pour vous déprimer,  ni pour me plaindre.

Après tout, j’ai encore de la chance        en comparaison avec la majorité de l’humanité.

Donc je m’accroche.

Je pense à ceux pour qui c’est plus difficile, et je n’ai pas besoin d’aller loin pour ça.

Donc je vais me coucher, faire mes respiration, boire mon aubier de tilleul…

Tenez encore un truc.. histoire de passer le temps avant mon rendez-vous je suis allée chez Het M.. et là.. choc,, des robes de mormones sur tout les stenders.

Couleurs et imprimés fades, longues manches, tissus jusqu’ami-mollet, la pire longueur peu flatteuse, bref…je ne comprends pas..

Le monde est fou.. et il faut s’accrocher…

Compatir, tant qu’on peut.

Aimer nos proches.

Et commencer par soi-meme.

Donc je file au lit, ça ira mieux demain.

 

s.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire