Réparer les dégâts

Vous avez passé un bon Noël ?
C’est la question que l’on se pose , rituellement.
Les Noëls se suivent et ne se ressemblent pas.
Chaque année à la même époque, je fais aussi le bilan.
Je compare avec les autres années, je regarde ce qui a changé.
Je prends conscience.
Le bien et le mal.
Ce qui est là et ce qui manque.
Mes erreurs et leurs conséquences.
Le monde à changé depuis le virus.
On a du s’adapter.
Adopter de nouvelles habitudes.
Etre vacciné, ou pas.
Etre anti-vacc et même anti-anti.vacc!
Je ne savais pas que ça existait, mais si.
Il y a des gens qui en veulent à ceux qui décident de ne pas se vacciner.
Moi, je crois que c’est un choix qui doit rester libre.
Ceux qui le décident sont privé de restaurant, de cinéma etc…
Personnellement, j’ai fait ce choix.
Je ne me vaccinerai pas.
J’ai un métabolisme étrange qui ne réagit pas comme la majorité des gens.
Les antibiotiques me rendent malades, par exemple.
Je comprends parfaitement les gens qui ne veulent pas prendre de risque, parce que c’est mon cas.
Je ne ferai pas prendre de risques aux autres non plus.
J’évite les endroits peuplés. je mets mon masque etc..
Je ne suis anti personne.
La vaccination a toujours été une question de choix et devrait le rester.
N’empêche que, avec les variantes,j’ai l’impression qu’entre vaccins et rappels…
les vaccinés vont y passer leur vie.
Au début, peut–être que certains ont cru qu’en se vaccinant on allait rapidement reprendre nos vies d’avant.
Deux ans plus tard…
Non seulement nous avons toujours nos masques, mais nous ne sommes pas près de les enlever.
On sait aussi qu’être vacciné n’empêche pas de tomber malade.

Tout ça pour dire que la vaccination doit rester un choix, je comprends les uns et je comprends les autres.

Et c’est là. que par hasard, je regarde les débats de l’assemblée nationale en France.
J’entends plusieurs députés avancer les mêmes arguments.
Ez d’autres que je ne connaissais pas.
Comme l’Organisation Mondiale de la Santé qui s’oppose à la survaccination.
Et le plus aberrant : le contrôle de la population sur la population.
Ca fait peur.
Je comprends les gens qui se font vacciner parce que c’est une obligation pour aller voir leur famille dans un autre pays.
Ou parce qu0ils partent en vacances.
Je ne vais pas passer en revue tout les arguments pour ou contre.
Je crois qu’il faut rester vigilant.
Parce que cette histoire de vaccin et tout ce qui concerne le virus : c’est aussi une question politique.
Voilà pourquoi nous devons bien regarder ce que chaque loi signifie,dans sa totalité.
Nous ne sommes pas en France.. et heureusement.
Parce que si c’était le cas, je ne serais pas aussi tranquille.
Ce que je trouve complêtement fou, c’est que si ça avait fonctionné ; que le vaccin était la solution pour arrêter le virus,
je comprendrai bien qu’on pointe du doigt ceux qui le refusent.
Mia ça ne fonctionne pas.
Au contraire, ça empire.
En même temps, on continue d’autoriser des rassemblements de 2000 personnes voir plus en France, pour des raisons politiques (encore).
Enfin bref, nous ne sommes pas en _France.
Ce que je comprends, c’est que, si j’avais cru , et si je croyais encore au vaccin, je serais en état de panique prolongé.
Puisque chaque fois que je croirais être à l’abri, je serai remise en état d’angoisse… : une deuxième dose, une troisième. un autre vaccin, un autre virus.
Et j’ai une autre question :
pendant qu’on panique à l’idée d’être malade, à soigner et s’inquiéter pour nos proches qui sont atteints,
à se révolter et à s’interroger devant toutes les injustices, les illogismes…
pendant ce temps donc ; quelles autres couleuvres nous fait-on avaler sans qu’on s’en rendent compte ?
Avant le virus, quand on voulait nous faire regarder ailleurs, on sortait une nouvelle bien tape-à-l’oeil.
Mais là, ce n’est plus une nouvelle, c’est carrément un rideau.
Je vais vous dire, moi ce qui me fait peur.. c’est la peur elle-même.
La vendeuse qui s’écarte d’un air effrayé parce que vous vous approchez trop, mais qui va toucher sans gant les articles que vous venez de prendre…
Le type dans la queue qui vous engueule parce que vous êtres trop près, mais qui fera sa partie de cartes avec les copains, comme d’habitude…
Parce que c’est l’inconnu qui nous fait peur.Alors que plus souvent c’est le quotidien qui nous atteint.
Me font peur aussi les gens qui font peur… ceux qui manipulent les chiffres et les mots pour aller dans le sens de la peur.
Et l’OMS. là… avec son Tsunami de cas qui vont effondrer les systèmes de santé… je me demande ce que ça va signifier, en vrai.
Vous savez , je trouve qu’on vit dans un monde illogique…
…quand je regarde les informations.
Mais heureusement pour moi, je ne regarde plus les informations si souvent.
Je n’ai plus confiance.
Chaque chaîne a son orientation politique .
C’était déjà le cas avant, mais plus clairement il me semble.
Donc, je me tiens à ma vie de tout les jours.
Je tiens à ma vie de tout les jours.
C’est fou, mais à part le masque, elle n’a absolument pas changé, côté virus.
Parce que je mange des grenades tout les jours.
Mais nooon….
Quoi que.. allez savoir ?
C’est peut-être dans la grenade qu’il y a la substance qui permet de nous immuniser contre cette saleté de virus et ses variantes …
Allez savoir?
Je rigole, mais on finira bien par trouver.
J’ai confiance.
PS. J’aurais du rajouter que ce qui est illogique particulièrement dans la situation de nos voisins français, c’est que le gouvernement n’aie pas pris les mesures nécessaires pour renforcer son soutien au personnel médical. Au contraire, des services d’urgences fermés, des allocations coupées, moins de lits etc….. Ca semble étrange tout de même quand deux ans, non seulement rien n’aie été fait pour et autant contre. Ce n’est pas moi qui le dit, mais les médecins qui sont interviewés.

d

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire