Quand on aime… on ne compte pas

ma petite fille reprends l’école, lundi.

C’est fou comme ça grandit vite, ces petites choses.

Il lui faut tellement de nouveaux habits et équipement scolaire, qu’on a du s’y mettre à plusieurs pour tout payer.

Alors, pour une fois, j’ai eu de la chance.

J’ai trouvé des chaussures neuves et des baskets pour la gym , chez Dosenbach,

pas trop cher.

Un nouveau sac aussi.

Je reste choquée quand même, parce que j’ai vu la Star des sacs d’école à 239 francs…

– Ah ben ma chérie, on prendra pas cui-là?

– Pourquoi grand-Maman?

– Parce que ça coûte la peau des fesses !

-Mais il est biiiiennnn.

Mais qui achète des sacs d’école à 239 francs ?

Chez Manor .

Pas moi.

Ni ceux à 150 de la Coop.

J’ai pris celui à 29 francs chez Dosenbach …

qui n’est pas un sac d’école,

mais qui fera très bien l’affaire.

Mais même, heureusement que toute la famille a participé, je ne sais pas comment on aurait fait sinon.

Entre la veste d’hiver, les bottes, les deux paires de baskets, pull, t-shirts chaussettes etc…  c’est des centaines de francs qui sortent de nos escarcelles.

Mais comment font les parents qui ne peuvent pas payer ‘

Ils se débrouillent avec des trucs d’occasion.

Comme je faisais

Et mon enfant se faisait taper dessus à la récréation, voler sa casquette…

et massacrer son vélo.

La vie est cruelle parfois.

Mais je vais pas pleurer.

Le temps est passé et j’ai réussi.

J’ai trouvé ce qu’il fallait, dans les temps :

alors, je vais plutôt me féliciter.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire