Progresse et persévère (et vice-versa)

Ma première journée entière au marché fut magnifique.

Ou presque…

Est-ce que c’est la vie qui veut ça, ou est-ce je dois en ce moment être éprouvée spécialement?

Le début je journée fut troublé par la nouvelle : ma mère est tombé, encore une fois, et dirigé vers l’hôpital.

Ce qui me permets de constater encore une fois comme le personnel soignant de chez nous est aimable et compétent.

Il semblerait que ça aille de soi, mais je sais bien que dans de nombreux endroits, ce n’est pas forcéement le cas.

Ca aide, moralement, pour la famille aussi de savoir qu’elle est entre de bonnes mains.

Ma soeur s’est occupé de l’accompagner,  aux urgences, ce qui m’a bien soulagée aussi, et de me donner des nouvelles au fur et à mesure qu’elle en avait.

Apparement ,ça n’a pas l’air trop grave.

Mais j’aimerais bien que ça s’arrête.

En tre mon fils,mon chien et ma mère…

Alors je peux être heureuse, moi , ça va.

Le marché s’est très bien passé.

Bonne ambiance, beau temps, visites  charmantes.

aussi ça aide !

Merci Eliane, merci Danielle, merci Ursula, et mes autres charmantes visiteuses et visiteurs,

Merci Donato d’apprécier mon travail et de me le dire.

Merci Sophie et Angélique, merci Pierre, merci mes nouvelles voisines africaines toujours joyeuses et souriantes.

Meri Rahel de t’occuper de mon stender.

Merci ma Tatiana, passé le jour d’avant, avec un bon gâteau. merci Maud d’être à l’écoute quand il le faut.

Je ne fais pas encore fortune, mais je progresse, gentiment.

Je suis morte, je vais me coucher.

En restant positive.

Parce que ça aide.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire