Premier Pâques sans Pierrot

Dure journée hier.

Comme si j’avais trop bu et que j’avais la gueule de bois.

Sauf que, je ne bois pas.

Je me suis contentée de trois petites tirées d’une cigarette-qui-fait-rire.

Une fois n’est pas coutume.

Ca a fait son petit effet.

Je crois sincèrement que les plantes sont là pour nous aider.

La Nature contient toutes les réponses à nos besoins.

Aujourd’hui,  c’est Pâques.

Le soleil brille.

Ceux qui ont des enfants vont cacher des oeufs en chocolat .

Ceux qui n’ont pas d’argent pour acheter des oeufs en chocolat ( qui coutent une fortune) vont peut.être décorer de vrais oeufs.

Ou alors, faire des grillades, dehors.

Profiter du soleil.

Visiter des beaux coins de notre pays.

Et il y en a.

Ca  me rends heureuse, de voir, sur les profils de mes amis,

des photos de fleurs,

comme quoi, on peut porter des Doc Martens et ne pas écraser les fleurs avec !

Au contraire.

Regarder la nature de près, et l’aimer,

c’est totalement ce que faisaient nos ançêtres :  les  celtes, les  lacustres.

J’habite sur le terrain d’un ancien village lacustre.

On a retrouvé des vestiges.

J’ai même récupéré des morceaux de pilotis authentiques,

que les archéologues ont trouvés dans les travaux du chantier.

J’en ai fait des pendentifs.

 

Je me sens bien aujourd’hui.

J’aimerais encore dire quelque chose à propos de mes photos.

A la Cérémonie de Pierrot

Il y a des gens que j’aurais vraiment voulu photographier, ce jour là.

Mais vous savez : j’avais entendu que certaines personnes étaient contre.

Alors, j’ai mis long pour vraiment me décider.

J’avais pris mon appareil, mais je pensais juste faire quelques photos de loin.

Et puis, je vous l’ai déjà dit : j’ai vu que tout le monde en prenait.

Et même on m’a encouragé.

Ce que je veux dire, c’est,

désolée, si vous n’êtes pas dessus,

mais regardez bien, dans les photos de groupe, on vous voit certainement quelque part.

Et puis, il fallait gérer ces vagues d’émotions qui surgissaient de tout côtés !

En particulier, quand la musique  a commencé, avec les chants de Vardruna et Aurora : Helvegen.

Un morceau spécialement bien choisi, qui vous remue du fonds des tripes au corps tout entier.

Ca m’a submergée.

J’ai du poser mon appareil tellement je tremblais.

Je ne voyais plus rien.

Je me suis ressaisie, plus ou moins, et j’ai continué à appuyer sur le déclencheur.

Au pif,  à travers mes larmes

J’ai fait une video avec les photos, que j’ai mis sur ma page Facebook et si vous étiez là, si vous étiez proche de Pierrot, n’hésitez pas à me demander et vous pourrez la voir.

Je ne la mets pas en public, parce que je veux avoir le feux vert de tout ceux qui apparaissent de près.

Mais je vais vous dire, l’avis qui compte le plus pour moi, c’est celui de Jacques.

Je sais qu’il approuve mes photos,

et ç’est comme un adoubement.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire