Pleine Lune du chasseur

Je ne sais pas vous, mais moi je sens que les gens ne sont plus les mêmes.
Ils ne changent pas, ils se transforment.
Ils s accentuent.
En gros, ceux qui étaient déjà mauvais le sont encore plus,
tandis que les gentils n ‘ont plus peur de montrer leur bonté.
Aujourd’hui. j ‘en ai eu des exemples toutes la journée au marché.
Mais ce qui m^étonnes le plus, c’est d’y rencontrer des femmes,
en apparence , très différentes de moi, mais qui pourtant ont des points communs sur des sujets
loin d’être anodins.
Moi aussi je change.
Je ne me sens ni bonne ni mauvaise, mais j’ai de plus en plus conscience que je peux exprimer mes sentiments tout de suite.
Au lieu de m’écraser, de ruminer sur la chose géniale que j’aurais du dire et que je n’aurai plus jamais l occasion de le faire…
Sur le fait de relativiser.
De faire ce que je peux .
D arrêter de me sentir coupable pour tout et n’importe quoi en permanence.
Et d’autres choses encore qui existent déjà chez moi et que j’étouffe habituellement.
Accepter d’être imparfaite et de faire avec.
Apres tout, on ne sait pas ce que l’avenir nous reserve,
alors autant être nous même tout de suite, non ?
Cêst presque l^hiver et les temps sont durs, pour certains plus que pour d’autres,
Mais on fait avec , on s’endurcit.
Et le froid… ça conserve 🙂

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire