P…… de Piano!

J’ai compris quelque chose.

D’important.

Quand je pense que je dois abandonner l’idée d’avoir ce piano, je me sens mal, très mal, voir très très mal.

Au point d’avoir le ventre gonflé,

des sueurs, genre « Good Doctor » quand on lui propose un truc qu’il a pas envie de faire.

Mais, par contre, si je me dis l’inverse.

que je ne dois pas abandonner, qu’il me faut trouver une solution à tout prix,

alors, ça va.

Tout redeviens normal, je retrouve mon

énergie et mes chansons.

La, je suis en mode « Blanche et Gaspard ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire