Optimiste

Le soleil brille sur la ville.

Malgré le vent et le froid, je me sens bien.

Mon dos va mieux.

J’ai bien fait de ne pas forcer, et grâce aux bons soins de mon masseur attitré Steve, et aux conseils avisés du vigile de chez Aldi, je me remets.

Franchement, j’ai eu peur, que ça empire encore, que ça devienne chronique, mais ça va mieux.

Bien mieux.

Je sens une vague d’énergie printanière précoce m’envahir.

Je vais aller me promener en faisant gaffe aux hérissons.

Les pauvres, ils croient que c’est le printemps et sortent d’hibernation bien trop tôt.

Et comme ça manque d’insecte et de vers, ils restent là affamés et maigrichons,

risquant une mort certaine.

Heureusement j’ai vu ça sur Facebook, il y a de bonnes âmes pour s’en occuper.

Vous pouvez même le faire vous-même.

Les hérissons adorent la pâté pour chat.

Notre nature est si précieuse, il faut en prendre soin tant qu’on peut.

Et si vous n’avez pas le moral, appliquer cette règle : aidez quelqu’un c’est s’aider soi-même.

Ca fonctionne aussi bien qu’un Magic Bullet, ce truc là. et vous pouvez aussi en faire profiter vos amis.

Bon il est temps de se secouer.

De repartir au combat, le coeur en avant.

Je suis hyper-motivée.-

Au combat contre qui ?

Contre tout ce qui me ferait croire que je ne suis pas capable.

Contre moi-même dans le fonds.

Même si je n’ai pas décidé d’être qui je suis, je vais faire avec.

Il est trop tard pour lutter contre les causes, mais je peux toujours m’occuper des conséquences.

Tayaut !!!!!!!!!!

Hue Jolly Jumper !!!

O y go… on y va et on fonce dans le tas.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire