on s’y remets

je suis désolée pour ceux qui avaient pris l’habitude de me lire avec leur petit café du matin.

J’ai un peu laissé tomber mon blog ces derniers temps.

Pas que je n’aie pas envie d’écrire  ( c’est français ça.. après tout je m’en fou, c’est mon blog et je vous ai habitué à pire.

Pas qu’il ne se passe rien.

Au contraire.

Il se passe trop.

J’ai fait certains changements dans ma vie.

Et il s’est passé tellement de choses.

En fait, j’écrit quand je suis tranquille.

Ce n’est pas tout-à-fait vrai, j’écris aussi quand il se passe quelque chose, mais je ne le publie pas.

J’écris des kilomètres de phrases pour les remiser en brouillon, ou carrément les effacer.

Dans ce qui c’est passé, une de mes expériences, quelqu’un a réussi à briser  temporairement ma confiance en moi.

Il suffit de peu de choses pour obtenir ce résultat.

Mais là, j’ai retourné l’histoire dans tout les sens, demandé conseil autour de moi.

raconté et reraconter encore  ce qu’on m’avait fat, le fait est que c’était injuste et incompréhensible.

Que seule la fuite m’a permis de m’en tirer sans nouveau dommage.

Ensuite, il faut reconstruire ce qui était cassé.

Trouver de l’aide autour de soi, de la compréhension.

Ce qui m’a aidé, c’est que personne n’a mis ma parole en doute.

Ca, ça fait du bien.

Quand quelqu’un vous confie une histoire, votre réaction est très importante.

Elle peut être comme un pansement, un bandage sur votre cassure, et lui permettre de cicatriser.

Voilà je ne vais pas vous pondre un livre aujour’hui, juste reprendre contact.

Parce que j’ai constaté, ou plutôt je me suis  souvenu d’ une chose ; si on avance pas.. alors il faut en faire un.. de pas.

Olala il est très tard je vais me coucher.

J’ai de la visite demain matin.

Une toute bonne journée!

CB

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire