Notre histoire

Dans la famille Rufenacht, je connaissais le fils Alain.
Il y en a deux:
le deuxième doit encore venir chercher la carte qu’il avait gagné dans un de mes concours!
Donc je connais Alain, et quand il parlait de ses parents, je sentais comme ce lien était important.
Maintenant que je les connais mieux, je comprends pourquoi.
Jasmine et Jacques sont des êtres hors du commun.
C’est grâce à Claudia que je les ai rencontré, lors de mon premier marché des artisans.
Depuis, peu à peu est née une amitié qui ne cesse de grandir et qui fait mon bonheur.

J’en ai déjà parlé, mais ce qui m’a frappé en premier lieu
c’est la nature de leur couple.
Leur façon d’interagir.
En se laissant la place, en se respectant.
Un homme qui aime sa femme de cette façon, c’est fou à dire, mais j’ai rarement vu ça.
Jasmine pourtant, c’est le genre de femme qui donne l’impression de n’avoir besoin de personne.
Il faut bien comprendre dans quel sens je dis ça :
elle dégage une force, une intelligence, profondément féminine.
Elle est belle, sexy même.

Jacques est là, derrière elle et il la soutient, et Jasmine est à son écoute.
Et Vice-versa, à leur manière, en complémentarité.
Le plus extraordinaire dans tout ça, c’est que ces deux êtres, qui ont quitté la Suisse pour vivre leur rêve à Acapulco, partagent leur bonheur avec les autres.
Il faut dire ce qui est : ce sont des personnalités très suivies sur les réseaux sociaux.
Je me sens très privilégiée de les avoirs reçu chez moi, et gardé pour trois heures de conversation (dont vous ne saurez rien , par contre).
L’Amitié, comme l’Amour, grandit quand on la partage.
Jasmine et Jacques sont comme trois trésors :
séparément et en tant que couples.
Des trésors qu’on n’a pas le droit de garder pour soi,
parce qu’ils s’enrichissent de chaque rencontre.

Qu’ils aient eu envie de faire la mienne m’honore au plus haut point .
Quand on à ma vie, on a tendance à se rabaisser. on ne fait pas toujours les bons choix.
La, Jasmine me dirait qu’à eux aussi, il arrive de faire des erreurs.
C’est très facile de dire qu’on aime les gens : savoir pourquoi c’est autre chose.
J’aime Jacques et Jasmine parce qu’ils sont ouverts sur le monde, tolérants, respectueux, simples et humbles, honnêtes et conscients.
Parce qu’ils sont bienveillants, généreux, sensibles et drôles.
J’ai eu cette impression, pas de les connaître depuis toujours, parce que j’ai encore beaucoup à découvrir sur eux, mais d’avoir en moi un peu de chacun d’eux.
La façon de Jacques d’écouter et de raconter les histoires.
L’analyse de Jasmine , dont le regard vous découpe comme un rayon laser.
C’est moi : je me suis reconnue en chacun d’eux.
Et leur couple me donne envie de croire que c’est possible, qu’après toutes ces années de célibat, il y a aussi quelqu’un pour moi avec qui vivre mon rêve.
C’est, je crois, une des composante de l’amitié, presque une explication ;
trouver en quelqu’un d’apparement très différent de vous , des points communs.
Dans les qualités, comme dans les défauts d’ailleurs.
C’est ce que je ressens avec chacun de mes amis.
Je suis déjà très riche, de ce côté là.
J’allais dire comblée, mais découvrir d’autres personnes, connaître leur histoire, leurs expériences, permets d’apprendre, d’évoluer.
J’ai encore envie d’apprendre, besoin même.
On dit : tisser des liens.
J’aime cette image.
Quand les liens sont vrai, ils tiennent quelque soit la distance et la fréquence à laquelle on voit ses amis : la connexion est là.
Sidney a pris cette photo, je l’ai imprimée et mis sur le mur de mon salon.
Elle est belle cette photo, elle en dit long.
Elle va me faire du bien chaque fois que je la verrai.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire