Nettoyage de la Suze

-Mais j’étais pas au courant ! …

Pas étonnant. L’idée c’est réalisée en deux jours!

Moi, c’est la Nicole, qui m’a averti… et j’ai bondi sur l’occas

de réaliser mon rêve : descendre dans la rivière.

C’est ce qu’on appelle : une initiative citoyenne.

Quand un groupe d’habitants de la ville de Bienne, décident de faire quelque chose pour sa rivière , la Suze.

En la nettoyant.

Puisque les jours sans pluie ont tellement baissé le niveau des eaux qu’ on peut y descendre (avec des bottes quand même).

C’est ainsi que vendredi, 6 personnes qui ne se connaissaient pas toutes, se sont dévouées par amour de la nature.

C’est beau non ?

De cette journée, je retiens deux choses.

Ce qui m’a touchée, plus que le résultat de notre pêche.

D’abord, à quel point nous sommes différents.

Il y a les sportifs, Serge et Joe, et la belle Florence,

qui rigole tout le temps.

Le pêcheur, Didier.

Nicole, même blessée, elle donne un coup de main.

Et moi, la photographe.

Deux heures, dans l’eau glacée, avec le courant et les pierres qui peuvent nous faire tomber.

Traînant des sacs poubelles qui deviennent vite lourds.

J’étais éreinté.

Les gens nous félicitaient depuis le haut des quais.

Quai du bas, place Centrale, quai du haut.

J’en pouvait plus.

Le soir, je suis allé faire mes commis à la coop, je ne tenais plus debout.

Le lendemain, j’ai remarqué , en moi, quelque chose de nouveau :

une fierté.

Comme quelque chose d’invisible et pourtant bien présent,

qui se serait ajouté.

Faisant de moi quelqu’un d’un peu meilleur.

Pourtant, ce n’est pas la première fois que je vais nettoyer la nature.

Alors quoi ?

Peut-être parce que cette fois,

il fallait se mouiller un peu.

Dans tout les sens du terme.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire