Nelly s’en est allé

Il y a des gens comme ça, qu’on connaît sans connaître.
Parce qu’on les croise souvent.
Nelly, elle se rappelait toujours de l’heure et de l’endroit ou elle m’avait vu la dernière fois,
en particulier quand je passais en vélo ou en trottinette, et que je ne l’avais pas remarqué.
Ca semblait important pour elle.
Elle me disait : je t’ai vue à la place Centrale, c’était vers midi.
Je t’ai vu chez Aldi, à la Gare…
Je ne sais pas pourquoi c’était important pour elle.
Mais c’était toujours juste.
Nelly, je l’aimais bien.
Avec moi elle était toujours douce, gentille et souriante.
Compréhensive.
J’entends encore sa voix.
Il parait qu’elle s’est endormie, et ne s’est jamais réveillé.

j’espère qu’elle fait de beaux rêves.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire