Ne croyez pas…

Crack…
Une longue fissure, déchire la place centrale.
De part en part.
L’abri, en dessous de l’horloge,
la place, de la banque en passant par Bijoux,
est traversée de part en part, comme blessée
par l’ouverture du bitume.
Je regarde, la bouche ouverte.
Les yeux écarquillés.
Je comprends.
Je crie :
-C’est un tremblement de terre !
Les passant, ahuris, regardent, eux aussi.
Tétanisés par la surprise.
C’est tout de même pas courant, par chez nous
ce genre de chose.
Quelque part, je suis presque .
Parce que, des méchants m’en veulent.
Et grâce à l’événement, je pourrai peut-être m’en tirer.
Il n’empêche que, je me sens plutôt très mal-
J’étouffe presque d’angoisse.
Quand…
Quelqu’un bouge dans l’appartement.
Et ça me réveille.
Je suis drôlement contente d’être en vie.
Dans une autre réalité.
Dans la vraie vie .
Et plus dans ce cauchemars oppressant.
Je respire.
Je me remémore mon mauvais rêve, avant d’ouvrir les yeux.
c’est un truc pour mieux m’en souvenir.
un moyen de l’imprimer, dans ma tête.
Je vais regarder sur internet, si je trouve la signification symbolique du tremblement de terre.
C’est la première fois que j’en vois un.
J’ai des tas de boulot en retard.
Il faut que je m’y mette,
sérieusement.
des tas de photos qui m’attendent.
Je suis fatiguée.
Mais qu’importe.
Je suis en vie.
Dans ma réalité.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire