Moyen miracle

Je sais que j’ai été absente quelques jours.

Que ce n’est pas cool pour ceux qui aiment bien me lire tout les matins.

En même temps, il faut me comprendre.

L’hiver est toujours une dure période.

Au début, j’avais du chauffage partout… sauf la nuit.

pour la première fois de ma vie, j’affrontais l’hiver suisse,

et nocturne, dans un appartement glacé.

Choc météo….

Glacée dans ma vieille robe de chambre, j’essayais de tenir le coup,

jusqu’à ce que reviennes l’été.

Et puis, ça c’est empiré.

Brusquement, je n’ai plus ou de chauffage du tout.

Ni le jour, ni la nuit.

On a compensé, comme on pouvait, à  coup de radiateur électrique…

Et là, on ne se rendait pas compte, mais ça coûtait cher, très cher.

Trop cher.

Alors, on a eu de la chance, et reçu un beau poêle qui chauffe bien.

Tant qu’on a du bois et l’énergie pour entretenir le feu.

Qui chauffe bien, dans le salon.

Les autres pièces restant si glaciales, que je fais de la buée en me lavant les dents à la salle de bain..

Alors, j’ai économisé et acheté du fuel.. mais en quelques semaines il ne restait plus rien.

Ni dans on porte-monnaie ni dans le réservoir

Entretenir le feux…

Je pense à nos ancêtres…

il n’y  a pas si longtemps.

Les plus nantis avaient des domestiques.

Les autres, ceux qui en avaient les moyens, s’en occupaient.

Mais quand on habite en ville, il faut faire venir le bois.

A la campagne, il faut le couper…

C’est du travail.

A bien sûr, il y en a qui l’ont connu et qui se disent peut-être :

c’est pas grand chose.

Mais je pense surtout à ceux qui ont le chauffage qui va de soit.

Auquel il ne pense même pas, tant c’est normal , à notre époque d’avoir des radiateurs qui marchent.

-Qui fonctionnent. Les radiateurs marchent rarement.

Ouaiiiiis.

Bon.

On reprends.

Pfff…  il faut comprendre un truc.

Quand la vie, les choses aussi apparemment simples que d’avoir du chauffage vont d pire en pire, il faut s’accrocher.

Chaque modification, chaque infime changement vous influe dans un sens ou l’autre.

Mais depuis ce matin, miracle ! je regarde par la fenêtre, et que vois-je?

un camion -citerne .

Un camion -citerne branché sur MA maison.

Une sorte de rêve éveillé.

D’hallucination.

Il y en a qui rêvent du prince charmant.

Moi je préfère un camion-citerne.

Ding dong, ça sonne .

Mon cher proprio… (les relations se sont arrangées… pour l’instant).

Il me demande si c’est moi qui ai commandé du fuel.

Ben non .. avec quel argent ?

Il part et revient 5 minutes plus tard pour m’informer que  j’allais avoir du chauffage quelques heures par jour.

alléluia !!!

Les gens sont sympas, quand ils me disent, qu’il y a des lois et patati et patata…

Alors c’est vrai, quand vous vous attaquez à quelqu’un qui est votre égal…

Egal, dans le sens une personne qui n’a pas de moyens particuliers pour sa défense.

La Ville, par contre, ou n’importe qui ayant des moyens dépassants les vôtres…

c’est une autre histoire.

Même en étant totalement dans son droit, si vous tentez le coup vous verrez.

Mais là, je dois dire un truc, depuis que je ne suis plus aux oeuvres sociales, j’ai perdu

l’habitude d’être rabaissée..

Parfois, je rêve d’être maire de Bienne.

Je n’aurais pas de répit avant  de secouer les puces de tout le monde.

Pour que le respect devienne la priorité numéro une.

Bon là je suis en train de m’endormir

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire