Mission Castor

Je l’aurai ce castor.

Il a commencé à attaquer un autre arbre.

Dès que la pleine lune le permettra, j’irai sur les lieux

et je le mitraillerai.

avec mon appareil photo.

Rassurez-vous, amis Vegan.

Je ne mangerai ni filet de castor , ni porterai de manteau en peau de ces animaux.

Même s’ils coupent des arbres aimés, j’adore les castors.

Ce sont des animaux fascinants.

Les voir de près ,en liberté est un privilège rare, dans nos contrées.

Ca m’est arrivé une fois.

De manière troublante.

J’en avais parlé dans mon blog.

D’abord, lors d’une promenade, je suis tombée sur

Castor Junior.

Qui me regardait par en-dessous les planches,

des arrimages de bateau, le long de la Thièle.

On s’est regardé pendant une longue minute.

D’où j’étais, je ne voyais pas l’animal en entier.

Seulement sa jolie tête, d’immense cocon d’Inde.

Je me suis demandé ce qu’était cet espèce de bestiau

et lui avait l’air de se poser la même question.

En tout cas, il n’avait pas peur.

ce qui s’est produit ensuite était encore plus étonnant.

Un à un , trois castors ont surgit des flots pour venir me voir.

Le dernier était énorme.

Il s’est logé un lonng moment dans une espèce de creux

au bord de la rivière.

J’ai pu l’observer et le photographier sans problème.

Mais les castors qui attaquent les arbres du Strandboden

sont plus sauvages.

Pas tellement plus, dans le fond.

Il y avait du monde, au bord du lac, ce soir.

Ca ne les empêchaient pas d’être là.

apparement ils voulaient encore continuer dans le même secteur.

J’en ai vu un qui nageait tout près.

Et mon ami Martin a eu la chance de le voir grimper sur le tronc de l’arbre coupé.

Puis plonger dans le lac.

C’est tellement beau un castor.

Un animal aussi intelligent, aussi superbement organisé,

dans son milieu naturel, libre ! Aussi proche de a ville.

aussi proche de ce quartier qu’on voudrais détruire.

Dans le dernier Biel-Bienne, un embryon de politicienne dont je tairai le nom pour ne pas lui faire de pub,  dit qu’il faut se dépêcher de détruire  mon quartier,

pour faire passer cette fichue autoroute.

Elle parle de « quelques maisons et de quelques arbres ».

Ces propos… le mépris évident de ces propos envers les habitants du quartier,

sa faune et sa flore me donnent la nausée.

D’autant plus qu’elle n’est même pas biennoise.

Moi, je suis née ici, j’ habite, et je m’obstine depuis des années à démontrer

qu’on peut être Bien à Bienne.

Par mon blog, par mes photos.

Alors, je ne fais pas de politique, je préfère le

rôle de « fou du roi » qui dit ce que je pense, librement et jamais je ne me plierai

aussi aveuglément  à la ligne d’un parti….

Elle n’a aucune importance, cette gamine.

Elle veut juste se faire remarquer, .. je comprends.

Mais , je sais qu’elle aime le lac, alors j’espère de tout mon coeur de lacustre,

qu’elle se souviendra que l’équilibre de la nature est fragile.

que ce ne sera pas que des maisons et des centaines d’ arbres, mais aussi

des conséquences désastreuses pour le biotope et alentour.

Des oiseaux, des canards, des fouines, des hérissons… et des castors.

Mais bon.. les castors ne font pas de politique…

Dommage.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire