Mes Anges et mes Dragons

J’ai de la chance.

Dans ma vie, j’ai fais des rencontres formidables.

En fait, faire des rencontres formidables,

découvrir la nature humaine dans toute sa splendeur

et sa diversité:

C’est ce que je préfère dans la vie.

Bien sûr, malgré que je sois très naïve, parfois…

-Souvent !

Souvent ?

-Souvent.

Bon, malgré que je sois souvent très naïve.

-Voir extrêmement.

Voir extrêmement, c’est vrai, malgré tout ça donc,  je

sais que chaque être humain à sa part d’ombre.

Je crois aussi que plus quelqu’un a l’air brillant et plus grande est sa part obscure.

Ce que je voulais dire ce soir, c’est ça :

chaque fois que quelqu’un à une bonne pensée envers moi

et mes oeuvres, mon blog, mes photos,  ça me donne de l’énergie.

Une énergie mesurable.

Dans le sens que je la sent.

Dans les deux sens..

Cette énergie me donne confiance en moi.

Je vois mon travail avec un regard positif.

Je suis motivée.

Et ça marche pour moi.

C’est là qu’arrive  mon dragon intérieur.

-Sale bestiole !

Pire. Pourriture de bestiole qui essaie de saboter mon boulot.

Les dragons intérieurs sont constitués de doutes et de vieilles peurs.

Ils grandissent en se nourrissant les uns les autres.

-Mais on peut les terrasser.

Exactement. On peut.

-Mais comment ?

En restant vigilant.

Dès qu’il montre  le bout de son museau.

il faut l’ignorer.

-Hein ?

Oui, c’est comme ça qu’on terrasse les dragons,

par l’indifférence.

Faire comme s’il n’existait pas le rends réellement invisible,

voir inexistant.

Pour de bon.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire