Merci pour Prisca

La fièvre à baissé.

C’est une victoire.

Maintenant les prochaines heures, jours seront décisifs,

marchera ou pas.

Maladie grave mais soignable ou cancer à rallonge ?

 

Prisca a une grosse tumeur.

C’est un être âgé miné par l’arthrose et seule compte sa qualité de vie.

Pourra-t-elle encore se promener ?

 

Retrouver son beau regard?

Ses yeux s’ouvrent à peine, mais il semble que les antibiotiques ont fait leur travail.

Tout le monde a son avis sur la question.

Je vais suivre les conseils de ma vétérinaire.

J’ai toute confiance.

Parallèlement,  je croule sous le travail.

Et ça me change les idées.

Je vais m’y mettre immédiatement.

Je me regarde dans la glace et je vois mon air inquiet…

et fatigué.

Pourtant je sais que ça ne sert àrien de s’inquiêter.. ça n’aide personne surtout pas PRisca avec qui je suis tellement connectée.

Je me sens responsable.. et si je n’avais pas eu tout ces soucis, cette peur qui me rongeait… qui me ronge encore.

Plus je vieilli et plus je ressemble à mon père, physiquement, et peut-être même moralement.

Bon, il était bel homme mon papa.. donc ça va… j’accepte enfin.

Je croule sous le boulot et c’est bien.

Et je suis comme lui, j’ai de la peine à mettre des prix sur mon travail.

Heureusement que j’ai des clientes qui sont aussi des amies, et qui me poussent dans le bon sens.

Je vais faire une nouvelle parure à Eliane qui en fait collection .

Et le challenge de Katia est un franc succès, au point que je suis fière de mon travail.

J’aimerais profiter de l’été, mais j’ai peur de m’éloigner.

Le pire serait qu’elle parte seule, ma Prisca.

Je sens son odeur de chien malade en permanence.

J’aimerais m’en débarrasser… seulement de l’odeur, et je voudrais une Prisca en bonne santé.

Je ne veux pas la prolonger.

Même si la fièvre est tombé, reste cette paralysie des membres inférieurs.

Un chien qui fait plus de 50 kilos…

Qu’est-ce que vous voulez faire ‘est une décision qu’il faut prendre.

Mais si difficile.

Quand je la regarde, elle me rappelle l’être exceptionnelle qu’elle est.

Cette bergère allemande qui veille sur notre famille avec sa gentillesse de labrador.

L’assemblage parfait.

La chienne dont personne ne voulait et qui a trouvé sa place dans notre famille.

Je l’aime.

Trop pour la laisser souffrir, trop pour ne pas avoir envie de croire qu’on peut la sauver.

L’argent ne fait pas tout, mais entre les médicaments, qu’elle prends déjà tout les mois, le thermomètre, les produits de soins de nettoyage,  60 frs par-ci,

50 par là. Je suis avec peine.

Et du coup , je la soulage un peu d’un côté et je m’épuise de l’autre.

On ne prends pas de chien quand on en a pas les moyens, c’est vrai.

Mais il n’y avait que nous.. sinon, elle n’aurait pas eu de vie du tout.

Qui voulait d’un gros chien noir de 6 ans ? sans race définie ?

Aucune raison ne me satisfait, seule compte la vie qu’elle aura ou pas.

L’état de sa santé.

On saura en analysant son pipi.

Déjà ses reins fonctionnent, mais il faudra encore la perfuser.

Il me semble que son museau est moins sec, qu’elle revit un peu.

Marchera, marchera pas… forcément elle est faible.

Il faudra qu’elle reprenne des forces, pour qu’on sache, si oui ou non.

Avec la chaleur l’odeur est présente partout, une odeur qui va me rester dans la mémoire jusqu’à la fin de mes jours.

-Je veux faire juste.

Chaque jour, chaque espoir  m’épuise .

Mais on va se battre encore

Je ne suis pas couchée par terre , moi.

Je peux manger et boire.

Moi.

Elle m’a gardée pendant 6 ans.

Maintenant c’est mon tour.

Pas question que je la fasse euthanasier parce que je n’en peux plus.

On verra

Ma vétérinaire est formidable.

Elle vient chaque jour, je ne vois pas son sourire, à cause du masque , mais je sens qu’il y en a un.

Et elle se bat pour Prisca.

Avec des résultats .

La fièvre est tombée.

Et Prisca à accepté de boire un peu d’un liquide hyper-vitaminé exprès pour chien.

Maintenant on va voir si elle va se battre aussi, ma Prisca.

Mais pas seulement, les analyses d’urines sont inquiétantes.

Il y a encore du sang.

Et ça ne vient pas des reins.. alors… on s’occupe des symptômes parce que je n’ai pas les moyens de l’amener au Tier-Spital de Berne.

On fait ce qu’on peut et on verra.. ça va casser ou passer.

En attendant, je vais me reposer, Prisca a eu sa perfusion , ses injections…

et la elle se repose sur la terrasse.

Je vais faire pareil.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

2 réponses sur “Merci pour Prisca”

Laisser un commentaire