mariage d’Elodie et Filipe

Mariage d’Elodie et Filipe

 

Je me réveille.

Hier quand Serge et Lyli m’ont ramenée à la maison, il ne restait plus grand chose de moi.

Quelqu’un m’a dit, que les émotions fatiguaient, je me rends compte que c’est vrai, et que toutes celles que j’ai accumulé hier me remplissent, débordent de mon coeur.

Les émotions ont une autre particularité : une fois intégrées, cette fatigue qu’elles procurent sur l’instant devient force avec le temps.

Une grande force.

Je me sens invincible.

Je suis le témoins privilégié de toute une famille au sens large du terme.

Des gens, des amis, des amis, d’amis qui traversent ensemble toute une époque.

Des jeunes que je côtoyait dans ma jeunesse, pas forcément dans la même bande, mais à la même époque.

Nous qui sommes nés en 1967, qui avons connu la grande époque du Tyff et de la Coupole.

Du Faucon ou du Baron…

Qui avons traversé la vie et ses épreuves.

Qui avons vu les uns partir et nos enfants grandir.

Jusqu’à devenir grands-parents.

Je me sens plus biennoise que jamais.

Des familles que je connais, où que j’apprends à découvrir.

Je parle de ceux qui étaient là hier soir, mais de tout ceux aussi que je rencontre dans ma vie actuelle et qui ont su toucher mes cordes sensibles.

Ca a un rapport étroit avec la musique et les émotions, avec la danse aussi.

C’est si beau de voir un père danser avec ses filles

De voir ce regard qu’il pose sur elles.

Des regards, sans avoir besoin de se parler, c’est le pouvoir des gens qui s’aiment.

Bien sur, nous ne sommes pas parfaits, et c’est tant mieux.

C’est l’acceptation de nos défauts par les autres, qui nous donne la certitude d’être aimé vraiment.

C’est de l’Amour.

J’ai fait des photos, mais j’ai enregistré aussi des images dans ma tête.

Mon niveau d’inspiration est au top.

J’ai envie plus que jamais de raconter leur Histoire à travers mes images.

L’envie d’écrire, de filmer, de témoigner , de partager ces traditions , ces instants volés, ces gens si différents en apparence, mais unis dans une même ville, une même époque.

La plus puissante des raisons qui font que

je suis bien à Bienne.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire