marché de Noêl

Le Marché de Noêl est une véritable institution biennoise.

Celui de notre tente est particuliers, car ce sont les vrais stands du Marché de Bienne, celui qui   à lieu toute l’année.

A la base.

Actuellement c’est surtout Pierre, qui promulgue cette tradition.

En tout cas, on y est bien mieux que dans les chalets.

On surveille les stands des autres et mis à part ma voisine d’en face qui s’est surpassé dans la bêtise et la méchanceté.

C’est la première fois que je participe au Marché de Noêl avec mes productions et tout le monde est très gentil avec moi.

J’ai fait mieux connaissance avec les suisses-allemands.

Patrick, Frenzy, Roland, et Huong, la calligraphiste.

Tout le monde est gentil, sauf la mamie d’en face, qui a repété un plomb, en s’imposant devant mon stand pour critique mon travail.Pas question que je perde mon temps à en parler, j’ai du travail encore cette nuit.

Par contre.

J’avais une nouvelle voisine extrêmement charmante aujourd’hui.

Une femme merveilleuse de coeur . Heidi.

Je l’ai aimé tout-de -suite.

C’est un amour, vraiment, dommage que son mari soit très malade et elle ne sera pas là jusqu’à lundi.

Voilà comme j’ai dit, j’ai du boulot,.

Je vais refaire de toutes nouvelles cartes.

J’allais oublier le plus important, ma Mélie chérie est venu me visiter.

Mélanie Anken, la fille d’Olivier et Maria.

Une jeune femme , que j’ai trouvé améliorée encore et que j’adore !

4 ans au moins que je ne l’avais pas revue.

J’en reparlerai.

Et comme c’était une grande journée,j’ai revu aussi ma Deb d’amour,

Débora Pica, la doudouteuse, recyclée en mère de famille nombreuse.

quel bonheur de la revoir .

Ma petite Monica est passé avec sa fille, qui est si mignonne :

elle m’a apporté des donuts, qu’elle a fini par manger, mai s comme j’aime ce petite bout de fille et sa maman.

Mon frère du Sahara, Abdala, ma chère Line de Lune et

Isabelle avec son fils Elliot, sans son dragon. Et la pete Héléna et sa maman.

Je ne peux pas terminer ce post sans parler de ce qui c’est produit à Sttrasbourg.

Par solidarité de marchande, de française et d’humaine, tut simplement.

Briser la vie des gens par la violence gratuite et abominablement stupide ne devrait pas être possible.

Les petits chalets de Strasbourg ressemblent aux nôtres.

Entourés de policiers, la ville semble morte.

Le terroriste court toujours, mais le marché va reprendre.

c’est la meilleure réponse.

Le courage .

Nous empêcher de fêter Noêl, tenter d’en détruire l’Esprit par l’horreur sera vain.

A chaque attaque, notre solidarité humaine grandit.

Plus personne de sensé ne pense que tout les musulmans sont responsables.

C’est le côté déble de ces actions minables.

Tenter de nus faire craindre Allah et ses disciples.

Ces gens là ne sont que des pauvres tpes dégénérés, qui n’ont rien de religieux.

Rien.

Ils s’emparent des mots pour en faire des maux.

Rien d’autre.

Honte aux politiques qui tentent de récupérer le phénomène.

Toutes mes pensées vont aux vctimes, aux familles .

Ainsi qu’aux marchands, comme moi, qui deviennent en continuant leurs activités, symboles de courage.

 

 

 

stechinoise.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire