Marché de Noêl, les trois derniers jours

Cette expérience géniale est en train de changer ma vie.

Déjà, point un, ça m’a permis de voir en direct, ce que les gens que je ne connais pas pensent de mon travail :

C’est positif au-delà de mes espérances !

Du coup, ça me motive, terriblement.

Ensuite, j’ai découvert l’ambiance de la tente.

Là aussi,  c’est positif au-delà de mes espérances.

Vous voulez une exemple ?

Mis à part Pierre et Aurore, je ne connaissais personne.

Et bien aujourd’hui, quelqu’un qui m’a fait beaucoup de mal est entré dans la tente.

Forcément, je n’avais pas du tout envie qu’il soit là.

Du coup, j’ai prévenu tout le monde.

En un quart de seconde, tout le monde était prêt à tuer pour me défendre.

Vous savez l’effet que ça fait, quand  on vous a blessé ?

 

Vous aimeriez que le monde entier compatisse,

et prenne parti pour vous.

Mais c’est rarement le cas.

Pour les autres, vos souffrances ne sont que des mots.

Vos maux ne sont que des mots

Parce que tout le monde a ses préoccupations, travail, famille etc…

Mais pas sous notre tente.

Elle est comme un bâteau.

Nous sommes liés, et si l’un de nous va mal, les autres le soutiennent instantanément.

On se fait tous confiance.

On se confie nos stands, on se dépanne pour la monnaie.

On se retrouve très souvent à vendre les affaires  avec autant d’enthousiasme que si c’était les nôtres.

J’adore ça.

Les deux nouvelles, Bettina et Régina,, sont tout-à-fait passionnantes.

Des … je cherche le nom..des artistes, voilà, parce qu’elles créent chacune leurs articles.

Bettina fait de très belles ceintures avec des pneus de vélos et d’autres choses en matériaux de récup.

Son stand est génial avec sa vieille lampe retournée et son vélo.

son frère Nicolas , vient lui donner un coup de main.

Quand à Régina, elle est classe et vends des bijoux en pierres,

qu’elle adapte aux voeux de gens, pour leur équilibre.

J’ai beaucoup de chance d’^tre à leur côté.

moi la débutante.

Pierre à raison, ça va me manquer, mais j’ai bien l’intention de persévérer.

Maintenant que j’ai le virus !

Un stand, c’est tellement plus de liberté qu’un magasin.

On est dehors, on bouge, on voit du monde.

On discute et on vends ses affaires, le fuit de son travail et j’adore faire ça.

D’autant ue ça marche.

Mes cartes se vendent bien.

On me paye même plus cher que ce que je demande !

Et on me dit qu’on ne va pas les envoyer toutes, qu’on va en garder pour soi, et ça me fait extrêmement plaisir.

Je suis motivée à bloc.Donc là, je vous laisse, je n’ai déjà plus de bons pour les shootings.

Je rappelle qu’il ne reste plus que  3 jours pour l’avoir au prix spécial marché de Noêl : 200francs.

L’année prochaine, il sera à 300.

Je précise que ce bon , vous l’achetez maintenant, mais il est valable quand vous le voudrez, en illimité.

Il est transmissible.

Vous pouvez l’offrir ou le garder pour vous.

Voilà, je me remets au boulot.

Demain je serai là à partir de 14h environ.

J’ai eu beaucoup de belles visites, aujourd’hui encore.

Ne m’en veuillez pas si je ne les cite pas toutes ajourd’hui, je dois me mettre

au travail.

il est déjà 3h du matin.

J’ai beaucoup à faire.

Je vous remercie mille fois.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire