Marché de Noêl Blues

Je l’aime bien, le marché de Noêl.

C’est l’occasion de se retrouver, autour du feu.

De chercher un petit cadeau à faire.

Mais il est cher, le marché de Noêl, très cher.

La faute à ces jolis chalets qu’il faut louer , cher, très cher.

D’années en années, je vois les prix des dates grimper dans le stand de la place centrale.

Quasi 15 francs la boîte, la même que je retrouve chez le marchands du coin, toute l’année…

Par contre, les délicieux macarons de la Biennoiserie, à

la hauteur de Jelmoli, sont toujours aussi bons et toujours à deux francs.

Sourire en prime.

Les français se débrouillent bien aussi.

Les énormes pains d’épices, le pain à l’ail qu’on adore,

les tartines de foie gr….

-AAAAAAAAAAAAAA (hauts cris de nos amis Vegan et autres défenseurs des animaux)

C’est parti pour un petit débat.

-Pourquoi, tu manges du foie gras, toi ?

J’avoue, j’adore ça.

-Mais pense à ces pauvres oies surgavées de force!

Ce foie là, ce n’est pas seulement une souffrance infligée à ces oiseaux innocents, c’est pas naturel, c’est une maladie !!

C’est vrai.

Tout ça, c’est vrai.

J’ai vu un reportage à Mise au point, et c’est insoutenable.

D’ailleurs, je n’ai pas regardé.

J’ai fermé les yeux.

Mais je m’étais déjà acheté un morceau à 13 francs.

Pour me faire plaisir.

Avec un ptit bout de pain d’épice.

C’était très bon.

Mais , là, maintenant que j’y repense, je me demande.

Est-ce que ce très bon vaut la peine ?

Est-ce que c’était divin au point d’oublier si facilement

qu’on a maltraité des animaux  pour ce prix ?

Non, honnêtement, ma réponse est non.

Je sais, j’ai déjà essayé de devenir végétarienne, sans succès.

Mais me passer de foie gras, je vais pouvoir.

Le meilleur moyen de résister à la tentation, c’est d’y céder.

C’est vrai.

Pardon petite oie dont j’ai mangé le foie.

On ne m’y prendra plus.

Promis.

Et le grenouilles ?

Oui, mais non! mais bon..

Gros soupir…

J’essaie de trouver des arguments…

Les animaux se mangent entrent eux, aussi.

Il leur arrive d’être très cruel, aussi.

Ce n’est pas une raison pour faire pareil.

Aussi.

L’homme est tellement tellement imparfait.

Tellement contradictoire…

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire