L’hyperchoix

Elles sont là, devant moi, toutes plus belles les unes que les autres.

J’imagine ce que je peux en faire…

Et c’est illimité.

Illimité , mais pas forcément bien.

Donc, je dois choisir, trouver un équilibre…

-Aller te coucher…

oui, c’est vrai.

Fianlement c’est comme tout, même les mots :

y’en à plein , mais la aussi on ne peut pas les mélanger n’importe comment.

-Faut vraiment aller te coucher.

Ok, j’y vais.

Je méditerai sur le choix…

une autre fois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rrrrrrrrrrrrrr

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire