L’Esprit de l’Amitié

L’Esprit de Noêl  s’approche gentiment.

Mais cet après-midi, clairement , c’est celui de  l’Amitié qui s’est installé sous notre tente.

Je n’ose pas donner tout les noms de celles et ceux qui sont passés,

parce que je ne veux absolument  pas oublier quelqu’un.

Ca m’a fait tellement plaisir !

Autant la première journée était ardue, autant celle-ci était

magnifique.

Déjà, mon Aurore chérie, m’a laissé dormir tout ce que je voulais.

Seul point noir, au moment où je me lève, je comprends tout de suite que je paye cher le stress de la journée précédente-

Au premier micro-mouvement, la douleur ne transperce comme une épée,

dans les reins.

Le deuxième mouvement, et les suivants ne sont pas mieux.

et pourtant, j’ai à peine réussi à me redresser.

Alors je décide de prendre les grands moyens.

J’allume le radiateur à fonds et je le laisse me réchauffer le corps  pendant une bonne heure.

Me reste vingt minutes avant d’aller bosser.

Je prends 25 gouttes d’anti-douleurs, et un gros comprimé d’analgésique.

Mais finalement ce qui m’a fait du bien, c’est pas ça.

Enfin si, bien sûr, ça m’a bien aidé.

Mais ce qui m’a fait le plus c’est vos visites.

aAors peut-être que ça fait un peu gonflé de ne citer personne, mais vraiment, chaque visite m’a tellement touchée. je ne veux oublier personne …

C’est au moins une dizaine d’amis  qui m’ont fait le bonheur de passer, et

même quelqu’un que je n’avais pas encore vu en vrai, mais qui me suit sur internet.

Ma soeur est passé aussi, et elle m’a fait une remarque très justifiée, je vais en tenir compte.

Et ce que je veux dire  d’important, c’est à quel point, ça m’a fait du bien.

Le mélange des visites, des encouragements, des achats, m’ont redonné la forme physique.

Comme un effet magique.

Je dis magique, parce qu’il fallait bien de la magie pour guérir mon dos endolori.

La chaleur humaine, la sincérité font du bien.

J’ai ressenti ça et plus encore.

Que les gens étaient fiers de moi.

Ou content pour moi.

Ou les deux.

Ce qu’on ressent, quand quelqu’un que l’on connait réalise quelque chose de bien.

Et qu’on le reconnaît.

Merci pour ça.

L’autre chose importante que je retiens de cette journée,

c’est qu’il faut perséverer.

Même quand on n’a pas la pêche, même quand la douleur s’invite,

si ça vaut la peine, si c’est pour quelque chose dans laquelle on a mis tout son coeur, alors il faut continuer.

C’est tout.. pour le moment.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire