les lasagnes des voisins

Deuil.

5 lettres, 5 étapes.

Enfin , ça dépends pour qui.

Une petite vue sur Google image, et je me rends compte que tout un tas de gens ont rajouté pleins d’étapes.

Comme si il s’agissait de s’arrêter de fumer, d’apprendre l’anglais ou de construire sa piscine…

Peut-on parler de son deuil sur internet ?

Mais bien sûr.

Facebook est le lieu idéal pour ça.

On exprime sa peine, et on se fait réconforter.

Honnêtement, moi ça me fait du bien.

Bon David, n’avait pas Facebook, ni internet d’ailleurs.

Dommage, je crois qu’il aurait fait un blogueur fantastique.

Achille est très déçu que les voisins ne se pressent pas à notre porte avec des petits plats pour nous remonter.. comme dans les films.

Et c’est vrai, que mis à part Jacques, avec des bières 🙂 , nous n’avons pas eu de visites.

En même temps, nous avons nos amis, qui nous aident de leur mieux.

Et ç’est bien plus important, à mes yeux.

Dimanche on fera notre RIP nic.. j’ai les cendres.

On va customiser l’urne, pour qu’elle ressemble à celui qui est dedans.

Elle pèse trois tonne cette urne.

Quand je la déplace, je sens qu’à l’intérieur, c’est comme du gravier.

On va les disperser à a fin du jour.

Sur une musique qu’il aurait aimé.

Et je serai heureuse d’avoir   nos enfants et nos amis autour de nous.

Le vrai David peut renaître.

La douleur est partie, la sienne.

La mienne reste au fond de moi pour l’instant.

Je ressent sa présence.

J’ai même cru le voir dans les escaliers…

assi près de ma porte.

Furtivement.

Comme une présence bienveillante.,

débarrassée de ce qui l’obscurcissait.

Laisser un commentaire

Copyright 2019 © Catherine Bergeon - Bienne
%d blogueurs aiment cette page :