Les dents de la mère ( test de faux hamburger)

Je suis comme mes plantes préférées.

Carnivore.

Ne lisez pas ça, amis vegan :

j »aime quand ça saigne.

Avec des frites et de la sauce café de Paris.

Mais la bonne nourriture coute cher.

Et je n’ai pas toujours, pas souvent même les moyens de me faire plaisir.

Et il n’y a pas  que ça.

J’aime les animaux, et l’idée qu’ils soient élevés dans de mauvaises conditions me révulse.

Par contre, ceux qui peuvent avoir une vie, dehors, bien nourris, bien traités, en manger un morceau de temps en temps.. ben, soyons honnête, j’adore ça.

 

Je me vois mal aller chasser mon boeuf moi-même, avec ce que la chasse peut avoir de cruel, à mes yeux, hein.

Tout ça, c’est mon avis.

Je respecte ceux qui ne pensent pas pareil, et comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’ai testé le vegan-burger.

Il y a quelques années, Bell présentait un moitié-moitié, que j’adorais, avec un petit gout fruité.

Comme souvent quand j’adore quelque chose, il a disparu.

Dommage.

Il y a deux sortes de vegi-burger :

ceux qui sont clairement aux céréales et qui en ont le gout.

Et les autres, version Canada dry :

ils ont le gout du steak,

l’aspect du steak,

mais c’est pas du steak.

Jusqu’ici, j’étais, disons-le, bêtement contre.

« Soit c’est de la viande soit c’en est pas ?  »

« Quel intêret de manger un truc qui rapelle la viande ? »

Parce qu’on ne peut pas s’en passer ?

Ce gout divin, primitif, inscrit dans nos gênes, au point qu’après une semaine à me taper des tartines de Nutella, je suis prête à tuer pour un rumsteak .

Bien sûr, je culpabilise, bien sûr, j’aimerais être capable d’arrêter la viande, et je suis très admirative de ceux qui y parviennent.

J’ai essayé, plusieurs fois.

Mais voilà, je suis accro.

Comme mes plantes carnivore.

Qui me font penser qu’il y a une justice.

Donc, j’ai décidé d’essayer le hamburger vegan.

J’avais déjà testé le premier, celui qui a un gout de céréale.

Et.. tout ce que je peux dire, c’est ça,

il a un gout de céréale.

Par contre le deuxième, celui qui devrait me rappeler la viande, je me méfiais.

Eh bien.. il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

J’en ai pris deux de deux marques différentes, et j’ai été très agréablement surprise.

C’était bon.

Meilleur même que certains steak hachés à bon marché.

Le premier était super, par contre, j’ai jeté l’emballage très vite et je ne me souviens plus de la marque.

Le deuxième sur 10, je lui mets 9.

Même l’odeur drapelle la viande ultra fraiche.

C’est la marque green mountain.

Avec un bémol sur l’emballage,  et le prix.

6.90, c’est cher pour deux petits steacks.

Payer le même prix pour des plantes et des animaux, ça me semble illogique.

Sauf pour ceux qui profitent de la vague vegan pour se faire des sous.

Voilà, bien se nourrir c’est super important, tout le monde le sait.

Prochaine étape, je vais essayer de faire mes propres mélanges, histoire d’avoir un hamburger qui me convient.

Et qui ne coutera pas la peau des fesses.

P.s. pour ceux qui comme moi s’intéressent aux plantes carnivores, taper *les dents de la terre » sur Youtube, vous trouverez tout les renseignements dont vous avez besoin.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire