Les aventures de Cat saison 4 épisode 9

Ma vie est une série…

Avec des épisodes dont je me passerait bien.

Celui d’hier semble déjà gratiné.. mais non.. en comparaison avec ce que vous allez lire, ce n’est rien.

Et croyez-moi je ne cherche pas à faire mon intéressante.

Je rêve d’une petite vie bien tranquille.

Mais voilà, c’est de moi qu’on parle.

J’ai beaucoup hésité avant d’écrire ces mots.

Mais là.. vous allez peut-être comprendre.

Vous avez le doit d’en penser ce que vous voulez.

J’en suis au point ou je dois tout faire pour trouver une solution.

J’ai fait des allusions, mais là je vais être plus claire.

J’ai une amende à payer.

Une grosse.

Conséquences d’une erreur de jugement que j’assume.

Mais quand j’ai demandé à payer en plusieurs fois, je venais de commencer à travailler sur les marchés.

Les échéances étaient trop élevées.

Et je ne vendais rien au début.

J’arrivais à peine à manger.

Comment j’aurais fait.

Alors, je sais que c’est bête, mais j’ai rejeté ça au fonds de moi attendant un miracle.

Et le virus est arrivé.

Mes affaires marchaient un peu mieux, mais soudain pendant les trois mois  ou j’aurais pu m’élever et gagner de quoi payer,  tout s’est effondré.

Pour tout le monde. Et nous les marchands n’avons plus eu le droit de faire le marché.

On ne pouvait survivre que grâce aux commandes sur internet.

Alors comment économiser ?

Ca me rongeait tellement que j’ai poussé ça encore plus loin dans ma tête.

N’en parlant à personne.

Et voilà.

L’autre jour, dans la rue, le policier en charge de mon mandat m’a interpellée, et devant ma petite fille m’a donné un délai.

Parce que jusqu’ici , j’ai toujours payé mes amendes, et il le sait.

Un délai de deux semaines et demie.

Ensuite, il  précisé que si le 17 août je ne suis pas venue , il viendra me chercher.

J’ai argumenté, qu’à cause du virus, je pensais que j’aurais droit à un vrai délai.

Par le passé et sans virus, j’ai pu obtenir jusqu’à deux mois.

Alors pourquoi ?

Paniquée, j’ai appelé le service d’execution des peines.

Qui me dit de voir avec la police….

Je ne voulais pas en parler, je ne voulais pas inquiêter mes proches qui ont d’autres soucis.

Mais là, je commence à avoir très peur.

Je sas que je ne le supporterais pas, ni moralement, ni physiquement, avec mes problèmes de santé.

Je ne peux pas laisser mon fils non plus, ni mes animaux.

Et voilà que le premier août on ne peut pas faire le marché.

Et voilà que je me fais voler mon porte-monnaie.

 

Je vais  peut-être perdre des amis, quand ils liront ça.

Mais si je ne dis rien, personne ne pourra m’aider.

E c’est la seule solution que j’ai là.

implorer de l’aide.

En attendant, je ne peux pas me laisser aller.

Ca ne sert à rien.

Je m’occupe de ma petite fille, je fais mon ménage, je travaille…

Aller en prison ruinerait tout mes efforts, risquerait de détruire tout ma vie, et affecter mes proches.

Comment je fais pour garder un peu de moral ?

Je me dis que ça peut toujours être pire.

Que je dois faire avec ça.

J’ai conscience que j’ai fait une erreur et que je dois payer,

j’espère soit trouver de l’aide. soit trouver une solution qui me permettrait de faire ma peine autrement.

Ou alors un vrai délai.

Je demande pardon à mes amis, à ma famille, de les inquiêter comme ça.

 

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire