Le Mystère David

Pourquoi,

quelqu’un qui a autant de joie de vivre,

une famille,

des gens qui l’aiment,

une intelligence vive,

des capacités manuelles créatives.

intellectuelles créatives,

qui plaît aux filles…

des enfants, une petit-fille…

Pourquoi cet homme là

s’est-il acharné toute sa vie à tout détruire ?

A se détruire, mais aussi à tenter de détruire

les relations qu’il avait, en devenant agressif, injuste.

Il fallait s’accrocher pour l’aimer.

Malgré ça.

Mais surtout à SE détruire lui-même.

En faisant n’importe quoi.

En prenant tout ce qui lui tombait sous la main et ç’était jamais assez.

 

Depuis que j’ai rencontré David, je me pose cette question.

Pourquoi ?

Je me souviens maintenant..

la première personne avec qui j’en ai parlé.

C’était le chef de la police de la Chaux-de-Fonds.

Curieusement, cet homme là avait une sorte de tendresse pour David.

Parce qu’il était honnête, dans ses torts.

Mais pas seulement.

David inspirait une sorte de fascination  immédiate, on avait envie de le connaître..

A condition de savoir  regarder au-delà des apparences.

Et cet  homme là, l’aimait bien, presque comme un fils.

Ils se respectaient mutuellement.

Lui non plus ne comprenait pas, pourquoi David détruisait tout.

J’ai cherché des pistes, dans son enfance,

entre ce que je sais et ce que j’imagine.

Les foyers…

Son père qui le rejette,

 

Mais ça ne me convainc pas.

Il avait une soeur aimante et aimée, mais il était avec elle comme avec tout le monde.

Adorable, et imbuvable en même temps.

Vous comprenez, David était un trésor.

Un trésor de pirate que l’on retrouve sur une île perdue des caraïbes,

en tre les os  et les crânes de ceux qui sont morts pour lui.

Un trésor sans fonds , de gentillesse, de générosité, et d’intelligence.

Capable d’envoyer balader tout ça d’un coup de pied.

Vous avez vu Trainspotting, le film ?

David c’était un personnage comme ça.

Un mélange de tout.

Un personnage de film, de bande dessiné, de roman…

Un genre unique.

Un caractère comme il n’en existe pas deux.

Sauf cette question, que l’on se pose…

Pourquoi ?

Parce que même si il est.. pardon était.. si particuliers,

il y a ce point commun avec d’autres, que l’on connait,

autour de soi, dans sa famille même :

pourquoi quelqu’un qui a tant de qualités, d’amis, et de famille,

ressent ce besoin si fort de destruction ?

J’ai une théorie.

Mais avant j’aimerais encore parler de quelque chose.

David avait un père spirituel, qui est décédé.

Frère Léo, un homme exceptionnel, aumônier de prison qui connaissait David depuis ses 20 ans.

Ils s’étaient attachés l’un à l’autre.

Frère Richard, qui à en quelque sorte pris la relève m’ écrit une lettre très touchante.

David avait la foi.

Il aimait vivre .

Je le pense aussi.

Alors voilà ma question et ma réponse, elle est valable pour Eric aussi, pour tout ceux que je connais ou pas qui pourraient avoir une belle vie mais se détruisent quand même.

David lui-même se posait la question, et se demandait même si on ne lui avait pas « jeté un sort ».

Je n’y crois pas une seule seconde.

J’ai cherché, j’ai beaucoup cherché et je cherche encore.

J’en suis arrivée là :

Souvent ces personnes terminent leur vie en étant très malades.

Quand ils ont la force pour tenir plusieurs années.

David avait trois cancers…

Trois.

Et si il y en avait un quatrième ?

Quelque chose dans son cerveau qui ‘on aurait pas détecté.

Ou alors une carence grave,dans son système,

qui amplifierait ses douleurs

au point que rien ne pourrait les calmer.

Ou quelque chose d’autre, mais de ce genre là.

Une maladie, un défaut de fabrication, je ne sais.

Quelque chose que la médecine n’a pas encore découvert, ou tient secret, qui pousserait des gens atteints à se détruire.

Et si c’est vrai,

si ma théorie est juste,

alors on se rendra compte comme il était injuste de les emprisonner,

de les poursuivre, de les pénaliser

pour les substances dont ils avaient besoin pour se sentir un peu mieux.

Parce que c’est ainsi :

la destruction n’est pas dans les drogues,

elle est dans l’abus.

De tout.

Si ma théorie est exacte,

qu’il y a bien une maladie,  ou quelque chose de médical à l’origine de ce comportement,

alors,  il n’y aurait plus de mystère.

Mais bien des choses à revoir.

 

 

3 réponses sur “Le Mystère David”

  1. Commentaire de Nico : que je remercie de tout coeur :Contact Bien à Bienne
    Bel hommage que ta écrit pour l’homme que ta aimé et père de tes enfants. Dans tes lignes je lis la douleur que ton coeur porte en se moment de deuil, je pris pour toi et ta famille pour que cette douleure se trasforme en paix et serenite pour puvoire pance a David avec en sourire pour qui puisse avance sur son chemin céleste avec légèreté et un aient une protection du monde céleste pour vous tous. Avec amitié chère Catherine avec tes enfants je vous embrassé bien fort Nicole

Laisser un commentaire

Copyright 2019 © Catherine Bergeon - Bienne
%d blogueurs aiment cette page :