l’Art du Tri

Privée d’appareil photo pour encore deux jours,  et pas encore totalement remise de cette foutue sciatique, j’en profite pour mettre mon énergie ailleurs.

Je trie mes affaires de bricolage pour constituer , d’un côté un atelier avec les

outils lourds, genre perceuse. Et de l’autre, toutes les merveilles que j’ai rassemblé ces dernières années, de récupération et d’achats de fin de stock.

Ce n’est pas la première fois que j’essaie de le faire bien.

Mais je crois vraiment que c’est la première fois que j’y arrive.

Je me rends compte de deux trois points essentiels qui m’ont empêché

d’être efficace jusqu’ici.

Et  si ça peut profiter  quelqu’un, c’est tant mieux.

Point un : je voulais trop bien faire. J’achetais des boîtes de rangement, qui n’étaient jamais de la bonne grandeur, ni assez nombreuses.

Première erreur…

cette fois-ci, je ne m’occupe pas de faire joli, pour l’instant.

Je prends ce que j’ai comme boîtes, cartons, couvercles, tout ce que j’ai qui me permet de séparer mes objets ressemblants et de les grouper par genre.

Les colles ,les paillettes, les petits tournevis  etc…Au fur et à mesure, je vois l place que ça prends, et j’adapte la boîte.

Quand ce sera prêt, j’aurai une idée précise des boîtes nécessaires et de leur grandeur, je n’aurai plus qu’à transvaser.

Deuxième erreur.

Je voulais mettre en valeur ce que j’avais de plus joli, en lui donnant de l’importance.

Genre, mes plus belles feuilles de papier , j’en a de toutes les couleurs, imprimées ou pas et même en vrai papier avec des morceaux de plantes

apparentes.

Mais en fait, mes ciseaux, mes tournevis, sont tout aussi importants, si ce n’est pas plus.

Donc , je trie avec l’esprit pratique.

Du coup, je retrouve des tas de piles, des rechargeables mêmes… et le chargeur.

Économies en perspective .

Je retrouve, redécouvre…

Je vire un chat, qui essaie de s’installer dans un tiroir.

Enfin bref, j’avance bien.
En niveau du Feng-Shui, c’est l’occasion libérer de la place,pour que l’énergie
circule bien.
Naturellement.
Je jette tout ces trucs que je gardais  » au cas ou…*.
Et si j’ai de la peine à jeter je les réuni dans un carton  » à donner ».
J’ai fait un coin avec des étagères accessibles facilement.
et surtout je mets en avant ce dont j’ai le plus besoin et pas ce qui est le plus joli.
J’ai aussi des petits meubles avec des tiroirs coulissants pour ranger tout un tas de trucs,.

au lie de prédéfinir les places et de les étiqueter d’avance.
Genre « papier de verre » « incrustations en cire » etc.. je fais déjà mes tris, pour voir la place que ça occupe et j’écrirai après ce que contient chaque tiroir.

Ca à l’air tout con, comme ça, mais ça change tout.
C’est loin d’être fini mais ça avance bien.
J’arrête là parce que je suis raide.
Raide mais contente.
Je me réjoui, quand tout sera fini des bons moments que nous allons passer,
avec ma petite fille.
J’aimerais prolonger ma démarche artistique, par des objets.
En les transformants, comme je fais avec mes photos.
Il y a des morceaux de bois flottants que je garde depuis plus d’une année
qui vont enfin trouver une seconde, un troisième vie plutôt.

J’adore faire ça.
Et ma petite fille est tellement créative, je suis sûre qu’elle va s’éclater.
Bon, je me lève tôt.
Il est temps d’aller me coucher.
Je suis contente.

Je retrouve mon énergie, peu à peu.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Une réponse sur “l’Art du Tri”

Laisser un commentaire