La vie n’est absolument pas un fleuve tranquille

Eh oui, c’est reparti pour un tour…

Bon j’avoue, c’est de ma faute : démollir le piège à chat si habilement et soigneusement confectionné par mon voisin l’a mis en rogne.

Hier, je l’ai surpris en train de faire des photos…

Oui, oui, vous ne rêvez pas… il à fait des photos.

Pourtant jai laissé tout ce qui était en bois et pas dangereux pour mes chats.

Je n’ai enlevé que les ronces, les piques que j’ai gardé comme pièce à conviction, et autres branches taillées en pointes dissimulées parmi les feuillages.

Donc, il à fait des photos… pourquoi ?

Pour se plaindre que j’ai démoli son installation mortelle ?

Après tout, si on ne peut même plus tuer des chats tranquille.. ou va-t-on ?

Ca recommence parce que ça fait des années que ça dure.

J’enlève, il remets.

Et chaques fois plus dangereux.

La police ? vous pensez bien que je l’ai appelé.

Mais il s’en fiche ?

Alors, si il se fiche de la police, que croyez -vous qu’il pensera de la SPA ou du vétérinaire cantonal.

Ce type applique sa propre loi.

Celle du plus fort.

Celle du mec qui sait très bien que la police ne montera pas la garde en bas de chez moi pour vérifier si mes chats peuvent circuler en paix…

Et bien sûr… j’espère qu’ils ont autre chose à faire !

D’ailleurs moi aussi.

Mais quand j’ai vu la blessure sur mon chat, et que ma vétérinaire préférée m’a affirmé qu’elle pouvait être conséquence de ce piège mortel, j’ai décidé que ça ne pouvait plus durer.

Il faut dire que je croyais qu’il n’y avait « que  » des ronces.

Mes chats semblaient arriver à passer et j’en ai tellement marre qu’il refasse chaque fois des installations plus vicieuses et compliquées, que je préférait laisser ça en état, plutôt que de risquer que ça empire.

Les piques étaient bien cachées dans les feuilles.

Quand je les ai vu, j’ai eu un choc.

Et aujourd’hui, j’ai vu quelques poils de chats flotter au vent dans ce qui reste du piège…

Tout ça pourquoi ?

Parce que mes chats sont soupçonnés d’être les seuls chats à faire caca dans le quartier.

Bien sûr, ce n’est pas vrai.

De l’autre côté, il y a d’autres chats, qui ne m’appartiennent pas, qui contrairement aux miens ne sont pas opérés, mais qui ont la chance d’appartenir à des familles qui vivent dans de jolies maisons.

La mienne est moche c’est vrai… et je suis toute seule, c’est vrai… du coup , puisqu’il faut des coupables à ce crime scatologique infâme, alors, forcément c’est tombé sur moi.

Vous croyez que j’exagère ?

Hier, j’ai assisté de loin à une mini-réunion entre le type qui à mis le piège et deux autres voisins qui vivent dans les maisons d’à côtés.

Et j’ai entendu cette phrase qui veut tout dire :

« Ce ne sont même pas des chats de race! ».

? oui ? donc si c’était des chats de races ils auraient le droit de faire leurs besoins ?

Je précise qu’aucun chat du quartier n’est un chat de race, mais ça, c’est tellement débile comme argument que je ne vais pas m’attarder.

Il y a d’autres choses sur lesquelles je pourrais m’attarder,

mais je ne suis pas là pour faire la justice.

Juste pour protéger mes chats.

Discuter tranquillement , comme des adultes ?

J’ai essayé aussi.

J’ai récolté des menaces d’empoisonnement.. et depuis deux de mes chats ont disparu.

Comment prouver quoi que ce soit ?

Après le passage de la police ça c’est un petit peu calmé.

Plus de disparition, mais des chats qui restent à la maison la plupart de temps.

Des chats qui profitent de notre grande terrasse et du etit jardin qui appartient à la maison et ne se risquent pas trop de l’autre côté.

Triste pour eux,

Dommage pour le quartier.

Le long de la rivière ou ils avaient l’habitude de chasser , les rats réapparaissent.

Je les vois trottiner, s’attaquer aux jeunes foulques, et même à leurs parents.

Sans prédateur pour les en empêcher.

Mon espoir réside dans les nouveaux propriétaires de la maison et du jardin collé contre la mienne.

Je les ai vu et j’ai parlé avec eux, hier pendant que je démolissait l’installation en prenant bien soin de rester de mon côté.

Ils ne cautionnent pas.

J’espère qu’ils diront deux mots à ce type pour l’empêcher de nuire.

J’ai mal dormi.

Mon chat va mieux par contre, grâce aux bons soin de ma vétérinaire qui m’a laissé antibiotiques et médicaments pour le soigner.

Hier , elle avait les yeux brillants de fièvre ( ma chatte Artas, pas ma vétérinaire ), mais là, elle bouge, mange et son regard est clair.

Je suis fatiguée et j’ai autre chose à faire.

J’ai du travail.

J’ai mis quelque chose sur Facebook, pour qu’il y aie une trace et une date des faits.

Je remercie tout ceux qui ont pris parti pour mes chats, ça me touche et fait chaud au coeur.

Mais je ne peux pas expliquer à chacun pourquoi je ne vais pas m’attaquer à un type qui fait deux mètres et qui n’a pas peur de la police…

Ce jardin , celui qu’il défends si âprement contre mes chats n’est pas le sien.

Peut-être que si les propriétaires lui demandent d’arrêter, il va le faire …

C’est mon seul espoir.

Ces propriétaires m’ont semblé compréhensifs et sympathiques.

Quand aux autres pensées qui m’agitent, je préfère les faire taire.

Parce que vivre en paix, c’est tout ce que je demande.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire