La vie au ralenti

les bienfaits cachés de la vie au ralenti.

Vous vous souvenez de la période Covid.

Au début, bien avant toutes ces histoires de vaccin.

Quand on ne savait rien, et qu’on était confiné chez nous.

Comment oublier ?

On avait jamais vécu un truc pareil, ensemble.

Pendant ce temps, on a vu le monde, la vie, autrement.

Bloqué chez nous qu’on était, on n’avait pas le choix.

Ou plutôt, on avait de nouveaux choix.

Certains se sont remis à la cuisine, d’autres à la peinture,au djembé,

au macramé, que sais-je… mais tous, on a fait des choses qu’on avait plus le temps de faire d’habitude.

Parce que la vie, l’état, nous mettais un coup de frein.

Depuis que chaque mouvement risque de déclencher un coup de poignard dans mes muscles, je vis comme ça.

Au ralenti.

Alors, ça fatigue, mais… il y a aussi des points positifs.

Je réapprends à prendre mon temps.

Bon, je ne peux pas faire grand chose, alors le peu que je peux…

prends une nouvelle importance.

J’ai même de la difficulté à me concentrer.

Le choc à épargné ma tête, mais la fatigue joue.

Donc , je regarde la télé…

Je suis tombé sur une série très drôle, sur la TSR, les Goldberg.

 

J’ai découvert une plante que je ne connaissais pas dont l’huile pourrait m’aider : la gaulthérie. Curieux nom!

J’ai eu une idée pour de nouveaux bijoux en regardant Christina et ses copines faire leur shopping.

Des tas de petites informations qui n’ont pas forcément d’importances, prises séparément, mais qui pourraient en avoir, qui vont en avoir plus tard.

Parce que je sais que tout est lié.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire