La vérité

Je me souviens très bien,  pourquoi j’ai décidé d’écrire mon blog.

Pas tout de suite, c’est venu en cours de route.

je veux écrire un livre.

Bon, pour moi , écrire c’est facile, ça sort tout seul.

donnez moi n’importe quel sujet.

Même le plus chiant.

Et je vous ponds 15 pages sur l’invention de la fermeture Eclair,

ou la culture des mangues en Papouasie Centrale.

-Ca existe la Papouasie Centrale ?

On s’en fiche.

Ce qui compte c’est écrire.

L’écriture permet la liberté la lus totale,

si on la veut.

Mais comme chaque activité, si on veut la faire bien,

alors s’exercer, est indispensable.

Alors, je me suis forcée à écrire, une page , minimum par jour.

que j’aie des idées ou pas.

Si on mets toutes ces pages ensembles, sur mes 8 ans d’écriture quasi quotidiennes, j’ai déjà pondu , au moins 7 ou 8 livres.

Au fil du temps, j’ai modifié mon style.

Je fais des phrases plus courtes.

Moins pompeuses.

Je vais à l’essentiel.

Exit les phrases pompeuses et grammaticalement correctes,

j’écris ce que je pense.

Comme je pense, comme je parle.

J’essaie de me rendre intéressante.

Je n’y arrive pas toujours.

Il arrive même, souvent, que je m’endorme sur mon clavier.

Vous connaissez ce livre ?

« La Vérité sur l’affaire Harry Quebert ? » et Joël Dicker ?

Écrivain suisse, qui avec ce livre a gagné le prix Goncourt des lycéens et le grand prix du roman de l’Académie française.

J’étais curieuse :

Que faut-il écrire pour avoir un prix aussi prestigieux ?

L’histoire c’est, un écrivain qui a un ami écrivain.

Donc, en résumé, on a trois écrivain.

Qui ont de la peine à écrire leur deuxième roman.

Voilà pourquoi il sonne si juste ce livre, même si c’est un roman.

Ca sent le vrai.

Et c’est plein de bons ptits conseils

 

Je vous l’ai dit, hier, j’ai passé une sale nuit.

J’ai aussi dit pourquoi.

On n’échappe pas à son passé   .

Ca fait partie des épreuves, des tests des cailloux sur la route de la réussite   .

alors j’accepte.

J’accepte d’être imparfaite.

Mais sortir ses m… permets aux pépites de remonter à la surface, de cette drôle de piscine ou je mets mon passé.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire