La Saison des amours est de retour

J’aie pas la haine.
c’est moche, ça déforme les gens, 4a déforme même l’espace qui les entoure.
Je sais que l’orthographe n’est pas mon fort, je regrette de ne pas avoir compris à l’école, l’importance des conjugaisons et surtout de l’accord des verbes.
Désolé Monsieur Berberat…
Il faut dire que tenir une classe avec des énergumènes, comme nous..
la bande d’italiens rebelles qu’il fallait dompter et redompter.
c’était pas une affaire…
Pauvre Madame Berthoud, que j’aimais bien.
La bêtise quelle devait supporter…
Madame Villard et son parfum capiteux, qu’on sentait arriver.
Mais qu’est-ce qu’on avait ‘
La Rage ?
A faire craquer le prof de chant…
A se venger d’un prof raciste
A balancer Marco par la fenêtre…
Pauvre Marco.. paix à son âme.
Ils ont bien réussi ces italiens.
Maurice, Nicola…
En règle général, cette bande de sauvages et d’hystériques s’est bien débrouillé.
Pour moi, survivre dans une classe avec des personnalités si affirmée, n’était pas facile.
Mais pourquoi Frank m’avait-il mis du chewing gum dans les cheveux ?
Je me souviens, j’avais pleuré.
c’était humiliant.
La haine et la bêtise…
Voilà pourquoi j’aime tellement le lac, les cygnes, les petits canards et les mouettes.
Même si , parfois, les oiseaux aussi, ont leurs moments de violence.
Quand 4-5 colverts maintiennent une femelle pour tenter de la prendre à tour de rôle , ça me choque.
Mais c’est rare.
La plupart du temps, c’est le calme qui règne.
La beauté.
Je ferais bien manger les canettes à ceux qui les jettent dans l’eau…
mais à part ça, l’eau est claire, propre.
Le ciel aussi joue son rôle dans mon bien être.
Les couleurs qu’il prends.
Sa façon de se refléter dans le lac.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Une réponse sur “La Saison des amours est de retour”

Laisser un commentaire