La peur

Il fait super froid ,en ce moment, à Bienne.
Le vent glacé de l’hiver qui s’éparpille dans nos masures.
La mienne est tellement pleine de trous et de fissures.
Il n’y a que près du feu ou du radiateur soufflant que j’ai chaud
La fatigue qui s’ajoute au froid, m’engourdit le cerveau et me fait
coucher tôt.
Je vais y aller d’ailleurs.
Parce que là, j’ai le cerveau comme une granita.

Laisser un commentaire