La Méthode Bontempi

Youhou, après une petite pause, me revoilà.

Enfin, pause, façon de parler !

C’est quand j’écris le moins que je vis le plus.

Des aventures..encore des aventures.

Bon, j’aime ça, les aventures.

Entre deux, je me mets au piano.

Avec la méthode Bontempi.

Ceux qui l’ont connu avec l’orgue électronique qui va avec savent de quoi je parle.

5 6 7 22 32 72…

Non non ce n’est pas un numéro de téléphone,

c’est « Oh Suzanna ».

Avec cette méthode chiffrée, on peut jouer rapidement des petites mélodies simples.

C’est un entraînement et quand on a une petite fille …

c’est suffisement simple pour qu’elle puisse s’amuser.

Parlons-en des petites filles.

Bien sûr, on les aime.

Mais on s’interroge en ce qui concerne la patience.

Y’a-t-il un âge ou cette faculté se développe chez l’être humain en général et les petites filles en particulier ?

J’attends de voir…

Contrairement aux ordinateurs, les petites filles se développent aléatoirement.

Genre Pokémon.

Ca évolue, tout d’un coup, comme ça, mystérieusement.

Tout d’un coup, vous vous rendez compte, qu’elle en sait plus que vous sur les dinosaures, même s’il elle n’est toujours pas foutue de tenir sur une trotinette,

Toute seule…

Quand c’est moi qui conduit, pas de soucis, par contre.

Elle a confiance.

Je l’aime tellement ce petit morceau de continuité.

Aujourd’hui, je lui ai dit à quel point j’étais heureuse

qu’elle existe.

Elle me réponds de remercier sa mère.

Et de me remercier moi-même.

Ca m’a fait réfléchir.

Laisser un commentaire