La grande peur

J’ai peur.

Demain, c’est les élections, en France.

Je suis française, à moitié.

Par mon père.

Mais je jure solennellement un truc :

Si demain ,l’extrême droite française obtient la présidence, je renie ma nationalité.

Tellement j’aurais honte .

Marine, tu me déçois tellement.

J’avoue, il y a un moment, je me serais presque fait avoir par ton côté, femme à chats…

Tu fais des efforts, mais ta vraie personnalité montre vite le bout de son vilain nez.

Je ne critique pas ton physique.

Non. non, si tu fermais la bouche, ça passerait très bien.

Mais tu as une âme, tu n’y peux rien, c’est peut-être génétique,

une âme moche.

Une âme qui se prends pour le peuple, ou pour la France.

Pire, qui se prends pour les deux.

Mais tu n’est ni mon peuple, ni ma France.

Tu en est une toute petite part, avec de vieilles idées, de vieilles méthodes ,

 

avec ceux qui te suivent.

Des gens qui veulent croire que d’un coup de baguette magique, tu trouvera plein de sous,

que toi, généreuse présidente, tu leur distribuera avec le sourire.

Tout en recoiffant une mèche, qui n’en à pas besoin, tellement elle tient bien en place.

Elle doit avoir peur, cette mèche.

Moi aussi, j’ai peur.

Je te trouve bien naïve, Marine , de t’être entourée de jeunes loups qui te donnent des conseils tellement mauvais, qu’on se demande pourquoi  ils le font, si ce n’est pour passer aussi à la télévision histoire de réparer tes gaffes.

A coups de pauvres arguments.

Macron ne te respecte pas ?

Moi non plus.

Donc, même si je n’ai pas une grande affection pour ce Président là,

j’ai adoré sa manière de te déstabiliser par son attitude narquoise.

Comment faire autrement, quand on connaît son sujet ,  face à

quelqu’un comme toi qui n’a ni la carrure, ni le cerveau, et surtout, ni les compétences pour occuper une fonction aussi importante ?

Quand à tes idées.. je frissonne d’horreur, rien que d’y penser.

Deux points me suffisent pour être persuadée que tu ne fera jamais une bonne présidente.

1) Ton parti est pauvre ? Permets moi de ne pas pleurer. Tu peine à rembourser tes dettes? Ah bon ? Mais tu serais capable de gérer un pays ?

Il n’y a pas une grosse contradiction, là. déjà ?

Combien tu as emprunté à ton copain russe ?

Et tu as fait quoi, avec tout ces sous ?

Ca en fait des croquettes …

Là, j’ai une vision de tes chats…. tellement énormes qu’ils ne marchent plus : il faut les rouler.

2) je rigole, mais le deuxième points qui se divise en deux sous points, me fait nettement moins rire.

Tu veux interdire les signes extérieurs religieux.

Le voile en particulier.

Soyons honnête, personnellement je n’aime pas trop cet accessoire.

C’est mon droit.

Comme c’est le droit de celles qui ont envie de le porter.

Comme c’est le droit de celles qui l’ont porté toute leur vie, que ce soit par tradition ou par religion, et qui n’envisagent pas un instant de l’enlever.

Tant que les femmes sont libres de le décider,

que ça te plaise ou non, elles doivent garder leurs droits.

 

Je suis suffoquée par

le manque de respect abyssal dont tu fais preuve,

envers la religion musulmane.

L’avantage avec toi, c’est que tu ne donne pas dans la subtilité.

Et du coup, tout le monde à pu profiter de ta démonstration d’intolérance-

Je ne crois pas  qu’on puisse davantage insulter un musulman que de faire

un parallèle entre port du voile et terrorisme.

Mais toi, tu confonds tout.

Bien sûr que l’intolérance n’a ni sexe, ni nationalité, elle est partout.

Faut-il en rajouter ?

Avec toi, pas besoin d’insulte, il n’y a  qu’a

t’écouter parler, quand tu oublie de faire des efforts pour te rendre sympathique.

Autre point, le travail donné en priorité aux français.

Tu sais quoi ? je n’ai même pas envie de développer, parce que dans ta bouche ,

dans ton idée de la France,

le mot  » français »,

prends un sens …

tâché.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire