Kontrol !

Histoire biennoise : KONTROL !

 

Mesdames et messieurs, nous espérons pour vous que vous avez un titre de transport valable.. parce que là, dans moins de 5 secondes, notre armée va prendre le contrôle de ce bus et exterminer sans pitié les malades mentaux qui auraient eu la mauvaise idée de ne pas payer leur tiquet.

3, 2,1…. ils… ILS ARRIVENT.

Le type en face de moi pali.

Il était d’une couleur de peau un peu ocre.

Ce qui le rends à présent jaune clair, pas très seyant.

Apparemment pas le profil habituel du resquilleur.

Une cinquantaine d’année, bien habillé, étranger.

Le grand noir juste à côté, lui n’a pas cillé.

Son tiquet est là, bien rangé.

Le type par contre, c’est très clair, va passer un sale quart d’heure…

Le bus s’arrête, et déjà , l’armée prends le contrôle du bus.

Ils sont une petite dizaine.

Le conducteur à bloqué la porte du milieu.

Les passagers sont obligés de sortir par devant ou derrière, et de présenter leur

« titre de transport valable ».

Tandis que deux autre soldats écument le bus à la recherche d’un criminel potentiel.

C’est lui ,l’homme à la peau d’or.

Or de plus en plus clair.

Il avait préparé une stratégie…

Sinon pourquoi aurait-il conservé qq vieux tiquets qu’il tends en tremblant au contrôleur impassible.

Un léger rictus déforme sa bouche, quand il comprends la manoeuvre:

Genre: regardez d’habitude je paye, mais là.. j’ai pas payé.. alors je fais semblant de chercher mon billet invisible..

Pathétique.

Très.Trop.

A ce moment là, deux types surgissent et trainent sans égard le coupable hors du bus sacré.

Il sera pendu dans la soirée.

Et décapité par la suite.

sa tête sera exposée sur une pique à l’avant du bus.

Histoire de dissuader ceux qui auraient la mauvaise idée de faire comme lui.

-Bon, là. tu exagère…

Si peu.

C’est vrai.. en vérité, il ne sera pas pendu, mais torturé un peu, jusqu’à ce qu’il avoue ses autres fautes.

Et sa tête sera de toutes façons exposée sur une pique.

Histoire de décorer le trolley.

Genre figure de proue.

A la sauce biennoise.

En réalité.. c’est presque autant dégueulasse.

Le contrôleur lui dit :

-Ca coute 100 francs, vous payez tout de suite , sinon…

Mia bien sûr! le mec, n’avait pas trois francs vingt… mais il a 100 francs planqué qq part dans son slip….

Je vous assure que c’est vrai là.. une lueur sadique accompagnée d’un petit sourire cruel se dessine sur la face poupine du contrôleur.

Un jeune, grand et balèze.

Du gnre qu’on a pas voulu dans la police parce qu’il n’a pas passé le test psychologique…

Refusé aussi chez les Sécuritas.

Restait les contr’oleurs.

Ceux que ça démangent de se servir d’une arme.

Ceux qui adoreraient se mettre à cogner tous ensemble sur le

même passager…grisé par la supériorité numérique….

Le pauvre type se fait descendre donc…

du bus.

Moralité ?

Faites du vélo.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire