journal biennois de la pandémie épisode 19

Comment dire -.

Je me sens tellement bien

J’ai le droit, oui , je sais..

Mais comment être bien quand tant de gens souffrent.

Iui, je sais, c’était déjà le cas avant..

Et ça ne nous empêchaient pas de nous sentir bien, n’est-ce pas ?

J’ai toujours eu cette impression de décalage, avec le reste du monde.

Alors, puisque je me sens bien, aujourd’hui, alors, je peux faire mes photos.

Je peux apporter un peu de rêve, à ceux qui les apprécient.

Aux autres, un sourire, peut-être….

C’est bête à dire, mais c’est si bon de se sentir bien.

D’avoir quelque chose dans son assiette.

Un toiît au-dessus de sa tête.

Quand on a l’habitude de la précarité,

et que soudain le monde entier

se mets à votre diapason.

Obligés de rester à la maison.

Comme je l’ai été pendant des années.

Parce que mon fils paniquait, dès que je n’étais plus là.

Ca va mieux maintenant, bien mieux.

Il  grandit, progresse.

Et moi , j’ai fait comme j’ai pu.

Je me suis inventé un travail sur mesure,

un boulot que j’adore.

Même si parfois c’est dur, de ne pas avoir une paye qui tombe à la fin du mois.

J’espère que le confinement fera changer les choses.

Que les gens auront envie de se marier, et de m’embaucher.

De faire des shootings, ou d’autre projets qui auraient besoin de mes services.

Ou de la faire maintenant.

Après tout, je n’ai pas besoin d’être trop près…

Aujourd’hui j’ai fait mon ménages, j’ai débarrassé des vieux trucs.

Pour dire la vérité, j’ai souvent imaginé, presque, pourquoi oresque, vraiment je l’ai souhaité :

Qu’il se passe quelque chose, une catastrophe quelconque qui atteindrait le monde.

Mais attention, jamais au grand jamais, je n’ai souhaité  que les gens meurent.

Je voyais, je ne sais pas,  plutôt une gigantesque  panne d’éléctricité.

Je regrette  terriblement que les gens souffrent et s’inquietent,

d’ailleurs je m’inquiète aussi .

Mais je  m’inquiète au chaud

Et ça change tout.

Bon, je dois encore mettre mon anorak pour faire la cuisine ou  même parfois pour dormir

J’ai travaill vtoute la nuit et

.. ca y est je m’endors sur mon clavier…

Je remets mon anorak pour aller fare ma toilette, puique la salle de bain est  glaée, mais aujourd’hui  il a fait bon et ca se ressent.

Pourvu que ça dure !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire