Joie de vivre

Vous voyez ces plantes là, je ne sais pas comment elles s’appellent,

bi comment elles sont arrivées là, mais je les aime.

Elles éclatent de vie.

De joie de vivre.

Et moi, je me demande comment je fais.

je vous épargne la liste de mes soucis, dont le quart suffirait

à plonger n’importe quelle personne équilibrée dans une profonde déprime.

Peut-être que je ne suis pas une personne équilibrée.. et c’est pour ça que je garde ma joie de vivre en ces moments troublés.

Je ne sais pas…

Je ne suis pas particulièrement religieuse, ni amoureuse et surtout pas chanceuse.

Mais tant pis, j’aime la vie.

Bon je dis ça, et allez savoir, demain arrivera peut-être la goutte d’eau qui fera déborder ma baignoire d’ennuis.

Et peut.être pas.

J’ai de l’espoir, de la confiance  en ma bonne étoile.

Il est 4h du matin et mon voisin crée un groupe de rock, en pleine répétition, avec les basses dans mon salon, mais ça ne m’empêchera pas de dormir.

Je me laisserai bercer par le rythme.

Je me sentirai en sécurité.

Je dormirai bien.

Parce que je n’ai pas le choix.

Si je m’énerve, j’ai mal.

Je n’aime pas avoir mal.

Donc je reste calme, cool et zen.

Et je croise les doigts pour que ça continue.

Sinon je trouverai un objet contondant quelconque et j’irai battre la mesure sur son crâne.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire