Jean-Claude Van Damme

J’aime les gens capables de rire d’eux-mêmes.
J’aime le type capable de porter une perruque ridicule pour jouer l’improbable fiancée,
J’aime le type qui a plus de 60 ans fait encore le grand écart, avec le sourire.
J’aime l’enfant tout maigrichon dans son village de Belgique, qui va devenir une star internationale
Plus que ça, un mythe.
J’aime pas les gens qui se moquent des autres.
J’aime pas cette jalousie qui consiste à chercher des points faibles et à s’en moquer.
J’aime le type qui, il y a 20 ans, prédisait le succès de Netflix.
Mais on ne l’écoutait pas, on rigolait de ses points faibles.
J’aime le type qui à vaincu ses démons.
J’ai adoré « Le dernier Mercenaire ».
J’ai adoré l’équipe de bras-cassés ,héros de ce film.
J’ai adoré que la fille soit black, forte et intelligente.
Qu’elle sache se battre mieux que les autres, JCVD mis à part.
JCVD, quand on vous apelle par vos initiales. c’est déjà signe de consécration.
JCVD c’est un travailleur, acharné.
Quand il est arrivé aux USA il ne parlait pas trois mots d’anglais.
Et il a forgé sa propre légende-
Il a son style, son personnage pixelisé en video games.
Sa façon de parler.
On sent plein de tendresse et de gentillesse dans ses grands yeux belges (une fois)..

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire