Grillades et Orangina

J’adore la viande grillée au feux de bois.

Ca lui donne un gout, une saveur vraie

J’adore ça.

Au point de rêver d’en manger tout les jours.

Mais faire des feux dans son appartement… c’est plutôt mal vu.

Donc je me suis résignée, plus ou moins.

J’en ai fait un rêve.

Et mes rêves se réalisent.

Maintenant, j’ai un poêle à bois.

Chaque fois que je me fais une grillade,

comme ce soir,

je réalise mon rêve.

Et ça me rends heureuse.

Au moment de me servir, je me souviens aussi que Maud m’a ramené

un six-pac d’Orangina.

Et l’Orangina, mais seulement en bouteille de verre, c’est mon pêché mignon.

Ma madeleine de Proust, qui me rapelle les vacances en France.

La Côte d’Azur et le Camping du Petit Mousse…

J’ai même fait un gâteau aux pommes.

C’est drôle comme des pommes farineuse et franchement mauvaises

peuvent devenir bonnes une fois cuites.

Ben voilà,

3 jours sans me parler… je l’entends qui entre et sort,

depuis le corridor.

Mais je ne le vois pas.

C’est triste, je trouve.

Injuste aussi.

Mais je fais avec.

Ca passera.

Fin de l’année,

beaucoup d’entre nous sont déprimés.

Mais ma joie de vivre reste intacte.

Quand même.

 

 

Laisser un commentaire