« Feliz Navidad, próspero año y felicidad » (qui signifie « Joyeux noël, année prospère et joie »)

… Feliz Navidad…

A force de l’entendre et de voir Océane embêter Pierre avec ce couple entêtant… il me reste jusque tard dans la nuit.

La guilde nous diffuse des compilations.

Il doit y en avoir, au moins deux différentes.

A force, on les connaît par coeur.. Jingle Bells.. Jingle Bells.. au troisième j’arrache les fils des hauts-parleurs.

Pourquoi pas.. un Dj ?

Un peu plus de fantaisie.

Et au  moins Mariah .. qui nous chanterais joyeusement,

que tout ce qu’elle veut pour Christmas..

it’s  youuuuuuuuuuuu.

Même en duo avec Justin… allez, soyons fou.

Je n’ai rien contre Nana Mouskouri, mais tout ce qu’on entends nous y fait penser, et date au moins de 10 ans avant sa naissance…

Le titre de la compil doit être * Noël dépressif… », ce qui curieusement aurait dans notre tente l’effet inverse.

La bonne humeur règne,  et nos charmants client discutent avec nous, aidés par le vin chaud de Pierre, élu officiellement, meilleur vin chaud parmi les vins chauds.

Moi je carbure au thé, Vaut mieux pour tout le monde que je ne touche pas à cette mixture délicieuse pour les autres et fatale pour moi qui ne supporte pas l’alcool.

Mais j’avoue, que j’envie ceux qui y goûtent, et qui l’apprécient tant.

Aujourd’hui, j’aimerais parler de la bienveillance.

Nos clients, pour la grande majorité sont tout à fait conscient de notre travail.

De ce que ça représente, d’être debout dehors pendant des heures, tout les jours, par toutes les températures.

Veillant sur nos vies,

Dans cette tente, nous sommes quelques-unes à travailler en plus, artisanalement pour remplir nos stands.

Et lorsque nous leur faisons des prix gentils ils insistent pour payer davantage.

Eh oui, nous sommes en Suisse, non seulement on ne marchande pas, mais on connaît le prix du travail.

Franchement, la grande classe avec laquelle mes clients apprécient ce que je fais, me nourri plus que tout l’argent du monde.

Mais l’argent, il en faut.

On doit bien se nourrir, se vêtir, réinvestir, et au final, il ne nous reste pas grand chose.

Pourtant, on continue, parce que ce qui nous motive, en vérité,

c’est Vous.

Quand vous vous penchez sur nous.

Sur ce qu’on à préparé pour vous.

Là d’ailleurs je refais une nouvelle série de carte.

Et si j’y arrive, un bracelet.

J’ai des commandes, des réparations.. de l’inspiration.

De la joie.

On se reposera plus tard.

Dans quelques heures, ç’est reparti pour un tout de manège enchanté.

Avec en attraction , la grande Régine, qui nous revient, juste à côté de moi, avec son stand hyper-pro.

Ses grandes connaissances en lithotétapie et son expérience de la vente me servent de leçons.

Vivement tout-à -l’heure !

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire