Familles je vous aime

Pour différentes raisons, ce n’est pas toujours simple d’appartenir à une famille.

La famille voit tout.

On peut difficilement tricher.

Le masque que l’on porte à l’extérieur est immédiatement arraché, et on est comme tout nu, face à ceux qui nous connaissent depuis toujours.

C’est exactement pour ça que j’aime tant photographier les familles.

Les gens sont vrais.

Leurs émotions authentiques sont ce qu’il y a de plus beau, de plus intéressant à capter.

Je rêvais depuis longtemps de faire des portraits de famille, et comme tout mes autres rêves, celui-ci est devenu réalité.

J’en ai fait depuis le début mais

depuis quelques temps, on me demande de plus en plus de faire ce travail.

J’en suis ravie.

Chaque famille est différente.

Je ne les compare pas.

J’ai ma propre méthode.

D’abord, j’aime aller à l’extérieur, et trouver l’endroit naturel ou tout le monde se sentira à l’aise.

Bien plus qu’en intérieur ou tout est un peu figé.

Les arbres, la nature en général, font un décor parfait.

Au fil des saisons, la nature se transforme et aucun endroit n’est jamais pareil.

A Bienne, on est gâté, en plus.

Bien sûr, je vais ou on veut que j’aille.

Il m’arrive de me rendre chez les gens, si , par exemple, ils ont des animaux difficilement déplaçables, ou que c’est plus commode pour leur bébé.

Je m’adapte.

On peut tout faire.

Il suffit de demander.

Pour un baptême, ou tout autre cérémonie familiale,  nous avons la chance d’avoir en Suisse, de belles églises, des locaux d’Etat-Civil souvent magnifiques, qui font un décor parfait.

Mais plus que le décor, l’important, c’est la Famille.

J’aime autant la simplicité que l’originalité.

Et je me réjouie à chaque fois de découvrir une nouvelle famille.

Etre à son compte, ça demande de la persévérance.

surtout quand la vie privée interfère.

Mais comme dit Jimmy Cliff, :

« tu peux l’avoir si tu veux vraiment, mais tu dois essayer, essayer et essayer encore ».

Au moment ou j’écris ces mots, voilà que j’obtiens la permission de publier cette photo du baptême de Say-Hann.

J’en suis terriblement fière.

Elle n’était pas facile à faire.

Je ne savais pas comment les gens seraient placés.

Je n’ai eu qu’une petite seconde pour m’adapter.

Je voulais capter l’instant précis ou l’eau bénite coule sur la petite tête de bébé.

En prime j’ai eu tout un  panel d’expressions et de sentiments.

Madame la Pasteur qui s’applique avec tant de douceurs.

Maman Krystelle qui veille

Le petit Saymon qui s’intéresse,

et Papa qui est là, beau et solide, conscient de sa tache de père.

Je le dis en toute modestie, je suis hyper-fière de cette photo.

Je l’ai mis en noir-blanc légèrement bleuté et bien contrasté.

Pour en rajouter dans l’effet.

Le noir-blanc à ce pouvoir de sacraliser les choses et les êtres.

Mais bien sûr j’aime la couleur aussi.

Enfin bref, tout ces shootings de famille dont je suis fière me motivent.

Persévérer .

Encore et encore..

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire